SCIENCE DU CIEL - SCIENCE DE L'HOMME

RELATION DE L'ASTRONOMIE AVEC LES AUTRES SCIENCES

Première conférence, 1er janvier 1921.............................................13
Titre et intention du cours. Nécessité d'une redistribution des disciplines scientifiques. Relations de l'astronomie avec les autres sciences. Apparition récente de la conception mathématique-mécanique du monde. Les conceptions du monde aux différentes époques en lien avec l'évolution de l'âme humaine. Double besoin actuel: pouvoir embrasser du regard et en même temps être contraint par les éléments d'un raisonnement. Utilisation abstraite du modèle astronomique: Kant, Du Bois-Reymond. L'idée de la métamorphose de la vertèbre en os crânien: Gœthe, Oken, Gegenbaur. Difficulté de communication entre le mathématicien et le médecin. La métamorphose de l'os long en os crânien. Principe du " retournement ". Polarité de l'astronomie et de l'embryologie. Cytologie et embryologie. La cellule en tant que réplique de l'univers. Modification de l'ovule par le spermatozoïde. Astronomie et sociologie.

Deuxième conférence, 2 janvier 1921..............................................39
Impossibilité de cultiver l'astronomie indépendamment de l'embryologie, et inversement. Refus, dans les sciences exactes, d'introduire l'être humain dans la démarche scientifique. Précision des observations des Chaldéens. Le système de Copernic: avant tout un besoin de simplification. Abandon injustifié du troisième mouvement de Copernic. Mathématiques et réalité. Liens de l'être humain avec la vie solaire, la vie lunaire, la vie tellurique. La vie végétale au cours des saisons. Polarité entre régions polaires et régions tropicales. Prédominance du solaire dans la région polaire. Prédominance du tellurique dans la région tropicale. Rapport avec la Triarticulation de l'être humain. Zone tempérée et système rythmique. Vie lunaire et fonctions féminines. Vie lunaire et vie imaginative. Vie tellurique et mal du pays. Métamorphose des insectes. Relation entre l'astronomie et les substances terrestres.

Troisième conférence, 3 janvier 1921...............................................65
La Terre conçue comme un ensemble vivant . La végétation : un "ouvrir et fermer les yeux" de la Terre vis-à-vis du cosmos. Vie solaire et vie terrestre pour la plante, pour l'enfant. La vie solaire dans le cours journalier: effets sur le psychique-spirituel; dans le cours annuel : effets physiques-corporels. Vie lunaire et processus de la mémoire. Rythmes féminins et faculté mnésique. Rythme de 28 jours et rythme de 28 ans. L'homme, clé de la compréhension de la vie du cosmos. L'approche qualitative de l'univers chez Képler. La " gestualité " des mouvements des planètes. Notion de " sphère planétaire ". Les trois lois de Képler. La loi de gravitation de Newton en tant que déduction morte de la troisième loi de Képler. L'élément vivant des lois de Képler.

Quatrième conférence, 4 janvier 1921..............................................87
Extrapolation non fondée des conditions terrestres aux conditions cosmiques. Méthode inductive chez les grands esprits du début des Temps Modernes. Déductions matérialistes: Kant, Laplace. Théorie abstraite de la nébuleuse originelle. Élaboration de concepts susceptibles d'être ramenés à la réalité. Comètes et météorites se rebellent contre les lois établies pour les planètes. Danger de l'idée des orbites elliptiques des planètes. Variabilité de l'excentricité, variabilité de l'inclinaison des plans orbitaux. Système rigide et apparition de nombres incommensurables. Limite de la mathématisation du système planétaire, entrée dans l'incommensurable. En embryologie, passage du chaos à la possibilité de géométrisation. Une polarité: fin du commensurable pour la connaissance dans le domaine astronomique et début du géométrisable pour l'observation dans le domaine embryologique. Commutativité, associativité, distributivité et produit égal à zéro: limites de ces lois. Loi d'inertie. Utilisation des lois de façon régulative et non pas constitutive de la réalité.

Cinquième conférence, 5 janvier 1921.............................................111
Approfondissement de la notion de métamorphose dans le domaine fonctionnel. La Triarticulation de l'être humain. Polarité de la représentation et de la perception sensorielle dans le système nerfs-sens. Métabolisme et mouvements des membres. Processus de fécondation. Processus respiratoire. Polarité entre tête et métabolisme, entre cosmos ordonné et cosmos non-ordonné. Lien du métabolisme au domaine météorologique. Ovule fécondé et ouverture au cosmos. Image du monde et réalité du monde: difficulté pour trouver la médiation entre les deux. Méthode (désormais périmée) du yoga pour vivre entre image et réalité. Clé embryologique du récit biblique de la Genèse. Nécessité d'un élargissement des méthodes scientifiques.

Sixième conférence, 6 janvier 1921................................................136
L'homme en tant que "réactif" pour explorer les phénomènes célestes. Une césure essentielle au 13è siècle en Europe. Preuves de l'existence de Dieu. Réalisme et nominalisme. Le rythme des périodes glaciaires. Le 13è siècle, milieu entre deux périodes glaciaires. L'apparition du " Je ". Rôle des conditions cosmiques sur l'évolution des civilisations. " Pôle Nord " et " tropiques " vus en terme de temps. Les ères zodiacales depuis la dernière période glaciaire. Le nombre 25.920 dans le cosmos et dans l'être humain. La respiration de Brahma.

Septième conférence, 7 janvier 1921..............................................154
Nécessité de passer du quantitatif au qualitatif, de la forme rigide à des formes " mobiles en elles-mêmes ". Représentation et vie sensorielle. Évolution de la vie cognitive depuis la dernière période glaciaire. Conditions de la conscience diurne actuelle. Physiologie de l'œil et processus de fécondation. Les trois axes de coordonnées dans le système euclidien habituel. Position horizontale de la colonne vertébrale de l'animal. Polarité entre tête et reste du corps chez l'animal. Influences solaires directes et indirectes. Position verticale de l'être humain. Introduction de la variabilité dans le système des coordonnées. Verticale de la plante et verticale de l'être humain.

Huitième conférence, 8 janvier 1921...............................................175
Ancienne relation avec l'alternance du jour et de la nuit. Flux et reflux de la vie de représentation. Périodicité intérieure dans la tête humaine. Intériorisation des rythmes extérieurs. Plante annuelle et plante persistante. Comparaison de la maturité sexuelle animale et humaine. Tendance à la rigidité dans les mouvements planétaires. Forces de gravitation. Les comètes et les croyances à leur sujet. Képler à propos des comètes. Forces éthériques " aspirantes ". Ovule et spermatozoïde, système planétaire et comète.

Neuvième conférence, 9 janvier 1921..............................................197
Formation des images en l'homme. Ellipse, hyperbole, courbe de Cassini. Quatre formes différentes de la courbe de Cassini. Nécessité de sortir de l'espace en géométrie. La lemniscate. Liens entre système-tête et système du métabolisme. Le spectre des couleurs chez Gúthe. Courbure vers l'intérieur et courbure vers l'extérieur.

Dixième conférence, 10 janvier 1921...............................................221
Application à l'homme de l'idée de métamorphose. Retournement de l'os long en os crânien. Le rayon et la sphère. L'influence sphérique dans le système-tête. L'influence radiale dans la vie métabolique. Contre-image de l'univers à l'intérieur de la Terre. Le règne minéral. Variabilité du premier ordre et du second ordre dans la courbe de Cassini. Des mathématiques capables de s'adapter à la réalité.

Onzième conférence, 11 janvier 1921.............................................243
L'aspect apparent des mouvements célestes. Modification très lente des formes des constellations d'étoiles fixes. Les trajectoires en boucles des différentes planètes. Application de l'image de la lemniscate. Côtes et vertèbres. Trajectoires planétaires et morphologie humaine. Étoiles fixes et formation de la tête.

Douzième conférence, 12 janvier 1921...........................................263
Sphère, rayon, lemniscate, en relation avec la forme humaine. Formation de boucle à la conjonction ou à l'opposition. Mars, Jupiter, Saturne et la formation de la tête. Vénus, Mercure et le métabolisme. Soleil et système rythmique. Relation de mouvement du Soleil et de la Terre. Une trajectoire lemniscatique commune pour le Soleil et la Terre. Les trois Soleils dans les anciens Mystères et les trois Soleils de l'astronomie actuelle. Lien entre les différents règnes de la nature. Chemin de la plante vers la minéralisation. " Rebroussement ", et non pas prolongement, en allant de l'animal vers l'homme.

Treizième conférence, 13 janvier 1921............................................284
Le système héliocentrique d'Aristarque de Samos. Le système géocentrique de Ptolémée . Le système héliocentrique actuel. Rapports internes et qualitatifs entre les planètes dans le système de Ptolémée : différences entre planètes extérieures et intérieures. L'expérience de l'univers aux diverses époques de civilisation. Le renouvellement du système héliocentrique chez Képler.

Quatorzième conférence, 14 janvier 1921.......................................302
Les phénomènes apparents du mouvement par rapport à la réalité. La sphère de la Lune. La Terre au sein des sphères planétaires. Le problème des " trois corps" . Influences solaires directes et indirectes . L'action de la Lune. Schéma des quatre règnes en rapport avec les actions de la Lune, du Soleil et de la Terre . Le problème des trois corps résolu en l'être humain.

Quinzième conférence, 15 janvier 1921...........................................322
Triarticulation de l'être humain en relation avec le radial, le sphérique et l'élément intermédiaire. Formes des organes de la tête et des organes du métabolisme. Passage hors de l'espace dans la courbe de Cassini discontinue. Notion de "contre-espace". Détermination d'un point par l a suppression successive des trois dimensions de l'espace. Rapport entre processus de vision et élimination rénale . Point de surface nulle et point de surface infinie.

Seizième conférence, 16 janvier 1921.............................................345
Mouvements relatifs et mouvements réels. Alternance de la veille et du sommeil chez l'homme. Position verticale et position horizontale. Mouvement des membres et activité métabolique. Mouvements volontaires et involontaires . Nécessité de nouveaux protocoles expérimentaux. Constitution du Soleil: noyau, photosphère, chromosphère, couronne. Explosion terrestre : de l'intérieur vers l'extérieur; inversement pour le Soleil.

Dix-septième conférence, 17 janvier 1921.......................................366
Verticalité de la plante, inverse de celle de l'homme. Retournement entre Soleil et Terre. Soleil et Terre sur une même lemniscate en rotation. Les trois Soleils en astronomie. Les corrections de Bessel. Le système planétaire selon les trajectoires lemniscatiques. Différences entre les trajectoires des planètes intérieures et celles des planètes extérieures. La dissociation entre l'ordonnance naturelle et l'ordonnance morale du monde.

Dix-huitième conférence, 18 janvier 1921........................................385
Structure inverse de la Terre et du Soleil. "Négation " de la matière à l'intérieur du Soleil. Détermination mathématique de la substantialité de l'astral. Force éthérique d'aspiration. Relativité des trajectoires lemniscatiques dans le temps. Déplacement apparent de la comète: disparition et formation permanente du phénomène lumineux. Interpénétration ou heurt entre matière pondérable et matière impondérable. Imagination, Inspiration, Intuition.

LE MOI, SON ORIGINE SPIRITUELLE
SON ÉVOLUTION, SON ENVIRONNEMENT

Le Monde Astral
Première conférence, Berlin 19 octobre 1908...................................17

Le monde astral. Les courants reliant l'homme aux différentes entités du monde astral. Maîtrise de ces différents courants par le Je. La folie, conséquence de la perte de maîtrise de ces courants. Aliénation mentale de Nietzsche. Liens entre les différentes entités astrales. Particularités du monde astral : interpénétration de la matière et fécondité des idées comme expression de leur véracité. Les deux mondes astrales : celui du bien et celui du mal. Le monde du Dévachan. Le Kamaloca.

Quelques caractéristiques du Monde Astral
Deuxième conférence, 21 octobre 1908...........................................36

La répétition, principe le plus élémentaire du corps éthérique. Corps astral et éthérique chez la plante et l'animal. Particularités du monde astral : relation entre ce qui est séparé dans l'espace (ex. : parallélisme chez les jumeaux). Confluence de courants astraux (ex. : les siphonophores), développement du physique par retournement des organes (ex. : organes du poisson et de l'homme).

Histoire du plan physique et histoire Occulte
Troisième conférence, 23 octobre 1908...........................................55

L'histoire sur le plan physique et l'histoire occulte dans le monde spirituel. Histoire de la décadence de l'au-delà et de l'essor de l'ici-bas. Signification historique des initiés et du mystère du Golgotha pour l'au-delà et l'ici-bas (Descente du Christ aux enfers).

Le Renoncement : Loi du Plan Astral , et le Sacrifice : Loi du Plan du Devachan
Quatrième conférence, 26 octobre 1908..........................................72

Pensée, sentiment et vouloir objectifs acquis par l'entraînement occulte. Sentiment, vision astrale et imagination. Volonté, audition occulte (harmonie des sphères) et inspiration. La privation dans le monde astral (Kamaloca). Rôle préparatoire du renoncement. Différences entre monde astral et Dévachan. Rôle préparatoire du sacrifice.

Nature de la Souffrance, de la Joie et de la Félicité
Cinquième conférence, 27 octobre 1908..........................................84

Articulation de l'éthérique et de l'astral. Effet des lésions physiques : privation et refoulement d'activité du corps éthérique au sein du corps physique, douleur pour le corps astral. Effet de l'ascèse : excès de forces du corps éthérique et félicité pour le corps astral. Savonarole, un exemple des forces acquises par la mortification du corps physique. Souffrance dans le Kamaloca et félicité dans le Dévachan. L'endurance à la douleur physique en tant que chemin de connaissance. Le couronnement d'épines, un des degrés de l'initiation chrétienne, en est un exemple.

Les quatre Ames-Groupe de l' Homme : Lion, Taureau, Aigle et Homme
Sixième conférence, 29 octobre 1908.............................................92

Ames-groupe et Je de groupe aux ères atlantéenne et lémurienne. Caractère des quatre âmes-groupe : Aigle, Lion, Taureau et Homme. Le sexe du corps éthérique opposé à celui du corps physique. Nature du Lion et corps féminin, nature du Taureau et corps masculin.

L' Oubli
Septième conférence, 2 novembre 1908.........................................102

Mémoire et oubli. La mémoire en relation avec le corps éthérique. La répétition, principe du corps éthérique. La loi globale du corps éthérique végétal. La part du corps éthérique restée disponible, non utilisée pour l'éducation. Relation de cette part libre avec la santé et la maladie. La part libre du corps éthérique, condition de l'évolution humaine. Action des représentations oubliées sur l'élément libre du corps éthérique. Rôle perturbateur des représentations non oubliées et action stimulatrice des représentations oubliées sur le développement. L'oubli, un grand bienfait pour la vie quotidienne et la vie morale. Apprentissage de l'oubli du monde physique dans le Kamaloca (traversée du Léthé). Valeur de l'oubli pour le salut de l'humanité.

Nature de la Maladie
Huitième conférence, 10 novembre 1908........................................118

Le lien interne entre ces conférences. Maladie et guérison. Médecine matérialiste et spiritualiste. Le sang : expression du Je. Cinq formes de maladies et leur thérapie : 1. Maladies chroniques en relation avec le sang et le Je. 2. Maladies aiguës en relation avec le corps astral et les nerfs. 3. Affections glandulaires en relation avec le caractère ethnique et le corps éthérique. Au sujet du Tabès. Relation des organes entre eux et avec les planètes. La méthode thérapeutique. Maladies infectieuses en relation avec le corps physique. 5. Maladies et karma. Polémique de Paracelse.

Nature et signification du Décalogue
Neuvième conférence, 16 novembre 1908.......................................137

Comment doit être traduit et compris le décalogue. Jahvé : " Je suis le Je suis " et le Je du peuple juif. Nature de Jahvé : une sorte d'être de transition. Le déversement progressif de la connaissance du Je au sein du peuple juif. Retentissement du décalogue sur la santé des corps astral, éthérique et physique. L'action évolutive des divinités inférieures sur les corps physique, éthérique et astral de l'homme. Vénération des images de ces divinités chez les autres peuples. Le travail de Jahvé sur le Je de l'homme et sa vénération non figurative chez le peuple juif. Développement moins poussé de la soi-conscience chez les sages et les prêtres des autres peuples. Sous l'influence du décalogue, le peuple juif devient un peuple de prêtres. L'impulsion du Je dans le décalogue et dans le mystère du Golgotha.

Nature du Péché Originel
Dixième conférence, 8 décembre 1908...........................................156

La séparation des sexes à l'ère lémurienne et la bisexualité à l'époque précédente. Relation de l'homme avec son environnement dans le passé. Effacement croissant des perceptions spirituelles. Attraction mutuelle des sexes et apparition des passions au milieu de l'ère atlantéenne. L'amour platonique des époques antérieures. Transmission de facteurs héréditaires au cours des générations : le péché originel. Séparation des sexes, individualisation de l'homme et maladie . Nature divine du corps éthérique et non divine du corps astral. Le corps physique, temple de Dieu. Les remèdes minéraux, créateurs d'un fantôme (double) du corps physique. Effets bénéfiques de ces remèdes : autonomie du corps physique en regard des influences des corps astral et éthérique. Effets néfastes : affaiblissement des influences bénéfiques des corps éthérique et astral sur le corps physique.

Le Rythme des corps Humains
Onzième conférence, 21 décembre 1908........................................174

Les quatre éléments constitutifs de l'homme dans la veille et le sommeil. Je de jour et Je universel. Rythme circadien du Je en relation avec la rotation terrestre. Le corps astral et l'astral universel. Le rythme hebdomadaire du corps astral en relation avec l'ancienne Lune et les phases lunaires. Variations du corps éthérique en quatre fois sept jours et en relation avec le cycle lunaire. Rythme de dix fois vingt-huit jours chez la femme et de douze fois vingt-huit jours chez l'homme ; leur relation avec l'ancien Saturne et avec l'orbite terrestre. Articulation des éléments constitutifs et sa relation avec les maladies. La fièvre ; l'exemple de la pneumonie. Rythme des éléments constitutifs et liberté humaine. Émancipation progressive des rythmes. Caractère abstrait de la science depuis le XVè siècle. Expérimentation médicale de la phénacétine.

Méphistophélès et les tremblements de Terre
Douzième conférence, 1er janvier 1909..........................................189

Méphistophélès et les tremblements de terre. Méphistophélès et la descente vers les Mères dans le Faust. Le prologue dans le ciel (Faust) et le livre de Job (Ancien Testament). Qui est Méphistophélès ? Influence de Lucifer et de ses cohortes sur l'homme. Zoroastre et la civilisation de l'ancienne Perse. Influence d'Ahriman et de ses cohortes sur l'homme. Pouvoir sur le feu et sur les forces terrestres : magie noire. L'apparition du Christ dans l'au-delà après l'événement du Golgotha (descente aux enfers). Enchaînement d'Ahriman par le Christ. Les Asuras. Relation permanente de l'ensemble du karma humain avec celui d'Ahriman. Karma individuel et karma général de l'humanité. Les couches de la Terre. La sixième couche (de feu), centre de l'activité d'Ahriman. Tremblements de terre et éruptions volcaniques en tant que réminiscences des catastrophes de l'ère lémurienne et atlantéenne. Possibilité, difficulté et justification de prédiction occulte des tremblements de terre.

Les Rythmes de la Nature Humaine
Treizième conférence, 12 janvier 1909............................................216

Rythmes du Je, du corps astral, du corps éthérique et du corps physique et leurs rapports : 1, 7, 4 x 7, 10 x 4 x 7. La fièvre : processus de défense de l'organisme. Au sujet du poumon. Relation entre les différents rythmes du corps éthérique et du corps astral. Mouvement des corps célestes et rythmes des éléments constitutifs, humains. Le rythme du corps physique (10 x 28 jours = 10 mois sidéraux) et durée de la vie fœtale. Différences entre rythmes humains et rythmes des Anges, des Archanges et des Archées. Émancipation de l'homme des rythmes extérieurs et élaboration d'un nouveau rythme intérieur. Le rapport de 4 : 7 entre les éléments constitutifs et les incarnations.

Maladie et Karma
Quatorzième conférence, 26 janvier 1909.......................................235

Maladie et mort. Le temps du Kamaloca. Surmonter obstacles et entraves fortifie l'homme. Compensation dans les existences suivantes des souffrances et des torts causés. L'incompatibilité entre le courant héréditaire et les besoins de l'âme est une source de dysharmonie. Origine karmique des maladies. La maladie en tant que préparation impossible à réaliser dans l'immédiat, mais réalisable dans le futur. Santé et maladie avant et pendant l'ère lémurienne. Le culte d'Esculape dans la mythologie grecque.

Évolution du Christianisme dans l' Humanité actuelle. Individualités-Guides et Etres-Avatars.
Quinzième conférence, 15 février 1909...........................................254

Évolution humaine à travers les différentes incarnations, en comparaison de l'évolution des entités-avatars. Le Christ : l'entité-avatar la plus élevée. Action des entités-avatars sur la terre. Union d'une entité-avatar au corps éthérique de Sem, le patriarche des Sémites. Reproduction en nombre innombrable du corps éthérique de Sem dans ses descendants. Mise en réserve du propre corps éthérique de Sem dans le monde spirituel, en vue de la mission particulière de Melchisedech au sein du peuple hébreu. L'impulsion donnée par Melchisedech à Abraham. La reproduction du corps éthérique et du corps astral de Jésus de Nazareth, du fait de sa pénétration par l'entité-avatar du Christ. La conservation de ces reproductions éthériques et astrales dans le monde spirituel, en vue de leur insertion dans des hommes ayant acquis la maturité nécessaire. Histoire intime de l'évolution du christianisme s'y rapportant : du 1er au Vè siècle, importance du souvenir physique de l'action du Christ et des disciples. Exemples : Irénée, Papias, Augustin. Du IVè au XIIè siècle : révélation clairvoyante des événements de Palestine au travers d'hommes auxquels ont été données des reproductions du corps éthérique de Jésus de Nazareth. Exemples : l'auteur du poème " Héliand ". Du XIè au XVè siècle : ardeur religieuse et conviction intime des porteurs de reproductions du corps astral de Jésus de Nazareth. Exemples : François d'Assise, Élisabeth de Thuringe pour l'âme d'entendement : les scolastiques ; pour l'âme de conscience : les mystiques, Johannes Tauler, Maître Eckhart. Aux XVè et XVIè siècles : naissance de la science moderne à partir de la science chrétienne du Moyen-Age. Du XVIè au XXè siècle : la science de l'esprit prépare le Je à devenir un organe d'accueil du Christ.

Le fait Christique et les Esprits Retardataires, Lucifer, Ahriman, Asuras.
Seizième conférence, 22 mars 1909..............................................276

Les esprits faisant progresser l'évolution et les esprits hostiles qui l'entravent. Influence des esprits lucifériens à l'ère lémurienne le désir. Les contre-mesures des esprits du progrès maladie, souffrance, douleur et mort. Influence des esprits ahrimaniens à l'ère atlantéenne : erreur et péché. Les contre-mesures : la force du karma, une possibilité de corriger l'erreur et le péché. Influence actuelle de Lucifer et d'Ahriman : Lucifer agit sur l'âme de sensation et Ahriman sur l'âme d'entendement de l'homme. La force à venir des Asuras, force du mal beaucoup plus intense, s'attaquant à l'âme de conscience et au Je. Difficulté de parer à cette influence. Le Christ, Maître du karma. Perte de la perception directe du monde spirituel sous l'influence de Lucifer et d'Ahriman. Rédemption des êtres lucifériens par la connaissance que l'homme a du Christ. L'Esprit Saint en tant qu'Esprit luciférien épuré. La signification de l'Esprit Saint dans la loge des Maîtres de la Sagesse et de l'Harmonie des sensations, et dans la connaissance que l'humanité a du Christ. La force réelle de la science de l'esprit. Contradiction apparente entre occultisme oriental et occidental.

LE SOMMEIL, L'ÂME DANS SES RAPPORTS
AVEC LES ENTITÉS SPIRITUELLES

LA FORMATION DU DESTIN DURANT LE
SOMMEIL ET LA VEILLE. LA SPIRITUALITÉ
DU LANGAGE ET LA VOIX DE LA CONSCIENCE

Berne, 6 avril 1923........................................................................11
Le souvenir de la vie prénatale chez le petit enfant. Apprentissage de la marche, du langage et de la pensée. Pendant le sommeil le corps astral reflète l'essence psycho-spirituelle du langage, et le Moi l'essence psycho-spirituelle du geste. L'idéalisme sur terre favorise la rencontre du corps astral et les Archanges, l'amour du prochain celui du Moi et des Principautés. Élaboration du karma par le Moi avec l'aide des Principautés. Le karma se tisse pendant le sommeil à partir des expériences de la vie diurne. Compensation karmique et justice universelle. La pensée ne s'arrête pas pendant le sommeil mais ne peut être perçue en l'absence du Moi. Karma et liberté, passé et avenir.

LE LOGOS INDIVIDUALISÉ ET L'ART DE DÉGAGER
L'ESPRIT CONTENU DANS LA PAROLE.

Stuttgart, 2 Mai 1923.....................................................................41
L'aspect du corps éthérique pendant le sommeil sous l'effet des Esprits de la Forme. Effet phosphorescent qui émane des yeux, effet sonore qui émane des oreilles, effet calorique de la peau. L'inversion des choses au niveau spirituel, Le Logos individualisé comme une manifestation des Esprits du Mouvement. Formation d'une contre-colonne vertébrale à l'avant de l'homme et des fleurs de lotus sous l'impulsion des Esprits de la Sagesse. La densification de l'apparence des choses par le Christ. Le Logos apparent et le Logos réel. La monade comme réduction du cosmos. Les Anges et la pensée, les Archanges et le système rythmique, les Principautés et le système des membres.

NOTRE VIE DE PENSÉE AU COURS DU SOMMEIL,
DE L'ÉTAT DE VEILLE ET DE LA VIE APRÈS LA MORT.

Stuttgart, 21 juin 1923...................................................................66
Le rôle de la pensée face à la voix de la conscience. Les expériences faites pendant le sommeil demeurent dans le subconscient. La pensée ne s'arrête pas pendant le sommeil. Le corps éthérique pense mieux en l'absence du corps astral et du Moi. La dissolution du corps éthérique après la mort. Inversion du cours du temps pendant le sommeil. Évaluation morale des actes quotidiens. Similitude des communautés sur terre et de celles qui se reforment dans le monde spirituel. Le choix du support héréditaire pour la prochaine incarnation. Vision différente des composants de l'homme par la théosophie et l'anthroposophie. L'échec des spirites. Polarité entre l'être nerveux et l'être sanguin. La liberté comme point d'équilibre entre les deux.

LES QUATRE ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS DE L'ÊTRE HUMAIN.
LE CARACTÈRE DE REFLET DE LA PENSÉE INTELLECTUELLE
ET LA RÉALITÉ DE L'EXPÉRIENCE MORALE ET RELIGIEUSE.

Stuttgart, 11 juillet 1923................................................................93
Le cosmos comme source des forces éthériques. Les lois spécifiques du monde éthérique sont différentes des lois naturelles. Le monde éthérique et la pensée vivante. Pendant le sommeil le corps éthérique contient un extrait de l'éther cosmique agissant. Les forces astrales agissent de la périphérie cosmique vers l'intérieur. Les bienfaits du sommeil où le corps est à l'abri des forces destructrices du monde astral. Comment redonner vie aux concepts desséchés de l'âme: les facteurs moraux et religieux. Pensée abstraite et pensée vivante. L'électricité comme entrave à la spiritualisation. Pensée intellectuelle et pensée spirituelle.

TROIS ÉTAPES DE L'ÉVEIL DE L'ÂME

Pragues, 28 avril 1923..................................................................119
L'apprentissage de la marche, du langage, de la pensée. L'apport des entités de la troisième hiérarchie. Le système neuro-sensoriel et les Anges. Le système rythmique et les Archanges. Le système des membres et les Principautés. Nécessité de cultiver la spiritualité de la pensée, l'idéalisme dans les sentiments, la philanthropie dans les actes. Ces trois facteurs contribuent à l'élaboration du karma. Les dangers d'une paralysie de la pensée, du langage et des forces morales. L'observation de l'apprentissage de la marche est révélatrice des acquisitions faites lors des incarnations précédentes. L'apport complémentaire au destin par les entités des seconde et première hiérarchies.

L'AIDE DU CHRIST COMME FORCE MÉDIATRICE
POUR L'ORDRE MORAL COSMIQUE
LORS DU SOMMEIL DE L'HOMME.

Oslo, 18 mai 1923........................................................................135
Les conditions de temps et d'espace sont différentes dans le monde spirituel. La dispersion de l'âme pendant le sommeil et le sentiment d'anxiété que cela produit. La consolation de l'âme par la présence du Christ. L'expérience du sommeil avant et après le Mystère du Golgotha. L'entropie et la vision matérialiste des sciences. L'importance de l'ordre moral pour le sommeil et après la mort. Marcher, parler, penser. Les correspondances dans le monde spirituel: Principautés, Archanges, Anges.

Notes..........................................................................................156

Tableau de concordance des noms des hiérarchies.........................159

LA CRÉATION SELON LA BIBLE

LES MYSTÈRES DE LA GENÈSE

Préface de Marie Steiner.................................................................7

Conférence d'introduction, Munich 16 août 1910................................9
" Les Enfants de Lucifer " et " Les grands initiés " de Schuré. " La Porte de l'initiation " décrit en images scéniques le chemin vers les hauteurs de l'esprit.

Le Mystère du Verbe originel, 17 août 1910.....................................21
Premières paroles de la Genèse - Bereshit bara elohim eth haschamayim weth harets. Puissance créatrice de la langue hébraïque, signification des caractères. Le commencement de la Genèse révèle l'origine de l'humanité. Les Elohim pensent l'activité des éléments et sont ainsi à l'origine des apparences sensibles - à l'extérieur - et de ce qui s'anime à l'intérieur.

" Harets " et " Haschamayim ", 18 août 1910...................................33
" Haschamayim " est de nature représentative, " harets " de nature volontaire. L'état de tohu-wa-bohu. Les Elohim. Séparation du soleil. et de la terre : la lumière, le son, la parole spirituels se séparent de ce qui est chaleur, gaz, eau et terre (harets). Les courants de forces de " haschamayim " organisent " harets ". Les sonorités créent la forme humaine.

Les sept jours de la Création, 19 août 1910.....................................47
L'œuvre des six jours fait revivre les états planétaires passés la lumière fait irruption. Le mélange des éléments d'eau, de gaz et de chaleur où règne une agitation confuse se sépare en deux éléments : l'air et l'eau. Le solide se forme à partir de l'aqueux. Apparition des espèces végétales. Les forces cosmiques extérieures. Le terrestre se peuple d'animalité.

Les Elohim et leur action créatrice.

Les Eons ou Esprits du temps 20 août 1910....................................61
Aux trois premiers jours de la Création naissent de l'état de chaleur d'une part les éthers de plus en plus subtils - lumière, son et vie -, et d'autre part les éléments de plus en plus denses - air, eau et terre. Les Elohim, Esprits de la forme, et leurs serviteurs les Esprits de la personnalité ou Archaï, qui correspondent à un jour biblique.

La lumière et les ténèbres : Yom et Lilith, 21 août 1910....................74
Lumière et ténèbres, entités polaires. Yom, les Archées ayant progressé, sont dans la lumière les aides des Elohim; ceux qui sont retardés, Lilith, agissent dans les ténèbres. Veille et sommeil, processus de déconstruction et de reconstruction en rapport avec les êtres solaires et saturniens.

La vie des éléments et les entités agissant derrière elle :
Iaveh-Elohim 22 août 1910.............................................................87
Manifestation de l'activité des hiérarchies au sein de la terre. Esprits de la volonté ou Trônes dans le terrestre, Esprits de la sagesse ou Kyriotetes dans l'aqueux. Esprits du mouvement ou Dynamis dans l'aérien, Esprits de la forme - Elohim - dans la chaleur. Les Chérubins et la formation des nuages ; les Séraphins dans les éclairs et le tonnerre. Les sept Elohim ont évolué et forment une unité : Iaveh-Elohim.

Le premier et le second jours de la Création. Le travail des
éléments sur les organes de l'homme, 23 août 1910........................102
Les images de l'ancienne Lune. La conscience objective, conscience proprement terrestre. La conscience des hiérarchies sur l'ancienne Lune et sur la terre. L'agir et la conscience des Elohim au premier jour de la Genèse.

La formation de l'homme jusqu' au sixième
jour de la Création 24 août 1910....................................................115
L'homme, premier-né de la Création. Son âme-esprit déposée en germe dans les cinq premiers jours : âme sentante, âme pensante, âme consciente ; le corps astral les enveloppe , le quatrième jour, le corps éthérique le sixième. Iaveh-Elohim fait de lui un être d'air; l'influence luciférienne le fait descendre de l'atmosphère. Le liquide se condense en solide. Apparition du corps de chair.

La nature lunaire en l'homme, 25 août 1910....................................129
La sortie du soleil. Les âmes-esprits des humains se retirent sur les planètes, excepté Adam et Eve. La sortie de la lune. Retour sur terre des âmes humaines. Éléments lunaires dans l'être humain et dans la terre. Substance lunaire cosmique et autonomie de l'être humain. Poussière terrestre de nature lunaire et corporéité humaine.

Concordances entre la Bible et la
recherche clairvoyante 26 août 1910..............................................143
Création de l'être humain masculin-féminin au sixième jour, correspondant à l'époque lémurienne. Iaveh-Elohim confère le Moi à l'homme. Différenciation en une corporéité physique plus dense à l'extérieur et une substance éthérique plus subtile à l'intérieur. Le repos du septième jour : les Elohim s'élèvent au rang de Iaveh Elohim. L'homme éthérique des Elohim (époque lémurienne) et l'être humain physique de Iaveh (époque atlantéenne). Le dernier de toutes les créatures, l'être humain descend du spirituel dans le physique.

L'ÉVANGILE DE SAINT JEAN

Préface de Marie Steiner..........................................................................5

I. - La doctrine du Logos.....................................................................................................13
II. - L'ésotérisme chrétien...................................................................................................27
III. - La mission de la terre..................................................................................................41
IV. - La résurrection de Lazare ..........................................................................................55
V. - Les sept degrés d'initiation. - Les premiers miracles...........................................73
VI. - Le " Je suis "..................................................................................................................89
VII. - Le Mystère du Golgotha............................................................................................103
VIII. - L'évolution humaine dans ses rapports avec le principe christique...............115
IX. - Les prophéties et l'apparition du christianisme....................................................129
X. - L'effet de l'impulsion du Christ au sein de l'humanité..........................................143
XI. - L'initiation chrétienne..................................................................................................157
XII. - La nature de la Vierge Sophia et du Saint-Esprit.................................................169

L'ÉVANGILE DE SAINT JEAN

DANS SES RAPPORTS
AVEC LES TROIS AUTRES ÉVANGILES
ET NOTAMMENT AVEC CELUI DE SAINT LUC

Préface à l'édition française.............................................................9

Préface de Mme Marie Steiner.......................................................15

Chapitre 1er .................................................................................19
Les chrétiens johannites. - L'éveil de la renaissance du moi dans l'homme et dans l'humanité.

Chapitre 2.....................................................................................33
L'Histoire spirituelle vivante. - Les Guides de l'humanité. - Le Verbe créateur.

Chapitre 3.....................................................................................47
Les métamorphoses de la terre. - Les prototypes spirituels et leur copies. - Les serviteurs du Verbe.

Chapitre 4.....................................................................................61
Les entités hiérarchiques de notre système solaire et les règnes de la nature.

Chapitre 5.....................................................................................75
L'évolution humaine au cours des incarnations de la terre. Le royaume des esprits lucifériens ahrimaniens et celui des êtres spirituels divins.

Chapitre 6.....................................................................................89
Les oracles atlantéens. Les lieux d'initiation de la Période Postatlantéenne. Le baptême du Jourdain.

Chapitre 7....................................................................................105
Le baptême de l'eau. Le baptême du feu et de l'esprit.

Chapitre 8....................................................................................119
Les mystères initiatiques dans leurs rapports avec les quatre évangélistes. L'éveil par le Christ Jésus.

Chapitre 9....................................................................................135
La composition artistique de l'Évangile de saint Jean. La progression dans les forces employées pour les miracles.

Chapitre 10..................................................................................151
Que s'est-il passé au baptême de Jean ? Le règne du Christ sur les lois du système osseux et son triomphe sur la mort.

Chapitre 11..................................................................................167
L'harmonieux équilibre donné aux forces intérieures de l'homme par le Christ. Les rapports des mystères avec les Oracles et les Évangiles.

Chapitre 12..................................................................................179
Comment l'ancienne source de sagesse tarit, et comment elle fut renouvelée par le Christ. Ce que signifie le Mystère du Golgotha pour l'évolution humaine sur terre.

Chapitre 13..................................................................................189
Le sens cosmique du Mystère du Golgotha. La mort vaincue par la neutralisation des influences luciférienne et ahrimanienne. La mort porteuse de vie. Première impulsion de notre terre vers sa transformation en soleil. Le rayonnement de la force du Christ dans le corps éthérique humain. L'action de la lumière christique et son reflet autour de la terre sous forme de sphère spirituelle. Le Saint-Esprit.

Chapitre 14..................................................................................203
La terre, corps du Christ et nouveau centre de lumière. La Cène, prélude à l'union mystique avec le Christ. Saint Paul, annonciateur du Christ spirituel vivant. Les sept degrés de l'initiation christique. La mort, germe du Moi éternel. La connaissance de l'esprit est le feu de la vie.

L' ÉVANGILE DE SAINT-LUC

Avertissement de l'Éditeur ..............................................................7

Chapitre 1er ..................................................................................9
Initiés et clairvoyants. Différents aspects de l'initiation.

Chapitre 2.....................................................................................27
Étude de la chronique de l'Akasha. Union des différents courants spirituels. Mission des Bodhisattvas et mission du Bouddha.

Chapitre 3.....................................................................................47
Infiltration de la conception bouddhique dans l'Évangile de Saint-Luc.

Chapitre 4.....................................................................................67
Les centres de Mystères dans l'Atlantide. Le Nirmanakaya du Bouddha et l'Enfant-Jésus de la lignée de Nathan. L'âme d'Adam avant la Chute. L'individualité de Zoroastre.

Chapitre 5.....................................................................................85
La mission des grands courants spirituels. Les doctrines du Bouddha et de Zoroastre se rejoignent dans l'événement de Palestine.

Chapitre 6....................................................................................101
Le rôle du Bouddha. Moïse et le Décalogue. Elie, Jean-Baptiste et l'enfant-Jésus.

Chapitre 7....................................................................................117
Les deux enfants Jésus. L'entité du Christ. Vishva-Karman, Aoura-Mazdao et Iahvé. Le mystère du Treizième.

Chapitre 8....................................................................................135
L'action de l'esprit et de l'âme sur le corps. L'apparition du Christ. La parabole du Semeur. La guérison du paralytique, et de la fille de Jaïre.

Chapitre 9....................................................................................155
Le Christ et le Moi. Les signes des temps. La parabole de l'économe infidèle. La roue de la Loi et la roue de l'Amour. La connaissance de l'amour et la force de l'amour.

Chapitre 10..................................................................................173
Karma et réincarnation. Résurrection du jeune homme de Naïn. La naissance virginale. Le signe de Jonas et le signe de Salomon. Le signe de la mort sur la Croix. L'évangile de la foi, de l'amour, de l'espérance.

L'ÉVANGILE DE SAINT-MARC

LES RAPPORTS ENTRE L'OCCIDENT, L'ORIENT
ET LE CHRIST COSMIQUE


Avertissement de l'auteur............................................................................................................................6

I. - Les transformations apportées dans la vie des âmes par le Mystère du Golgotha. L'exemple d'Hector et d'Empédocle. Le nouvel essor, ou " commencement ", introduit dans l'évolution par le christianisme.............................................................................................................................................................9

Il. - La composition artistique de la Bible. Elle se révèle par le rôle des prophètes, par l'élément divin qui s'intériorise dans l'âme, par le passage du livre des Macchabées aux Évangiles. Progression dramatique de la figure de Jean-Baptiste à celle du Christ Jésus dans l'évangile de saint Marc...........................................................................................................................................................................................................21

III. - Le prophète Elie réapparu en Jean-Baptiste. L'impulsion historique apportée par la personnalité d'Elie-Jean. Raphaël. L'esprit du Précurseur et la mission du Christ.........................................................................................................................................................................................................34

IV. - Le Bouddha et Socrate enseignant, et le contraste qu'ils forment dans l'évolution. Le Christ et ses disciples..........51

V. - Les révélations de Krishna et les temps de l'ancienne clairvoyance. Bouddha, successeur de Krishna. Jean-Baptiste, prédécesseur du Christ..........................................................................................................................................................................................................63

VI. - La décision historique d'un Dieu de révéler aux hommes les Mystères..............................................................................76

VII. - L'aspiration qui vit dans des âmes comme celle d'Empédocle, auxquelles va répondre la voix du Golgotha .........90

VIII. - La Transfiguration. - Moïse et Elie. Le Christ sous son aspect historique et cosmique...............................................103

IX. - Les profondeurs révélées par la composition artistique des Évangiles ...........................................................................115

X. - La voie qui fait approfondir le Mystère du Golgotha.................................................................................................................128

Le martyre des Sept Frères (Extrait du Livre des Macchabées) ..................................................................................................143

L'ÉVANGILE DE SAINT MATTHIEU

Introduction....................................................................................7

Première conférence......................................................................23
Comparaison entre les 4 Évangiles. La composition de l'Évangile de saint Matthieu. Son début : la généalogie de Jésus de Nazareth. Comment cette généalogie est liée à le histoire du peuple hébreu. Rappel des courants d'émigration partis de l'Atlantide. Les rapports avec le monde des sens chez les peuples de l'Inde et de la Perse. Les nomades et les sédentaires : le Touran et l'Iran. Aoura-Mazdao et Zoroastre. La lutte entre le nord et le sud, le Touran et l'Iran, Ormuzd et Ahrimane.

Deuxième conférence....................................................................41
La conception du monde chez Zoroastre. Zérouane-Akaréné et le Temps. L'opposition du bien et du mal, du passé et de, l'avenir. Ce que Zoroastre transmit à ses deux grands disciples. Les mystères de l'espace donnés par Hermès aux Égyptiens et les mystères du temps donnés aux Hébreux par Moïse. Contraste entre la sagesse d'Hermès et l'initiation mosaïque. Le courant qui vient du soleil et celui qui remonte de la terre au soleil. La sagesse de Moïse en contact avec les sphères de Mercure et de Vénus ; les étapes de son évolution. Comment allait se préparer au sein du peuple hébreu le corps physique qui servirait à la nouvelle manifestation de Zoroastre.

Troisième conférence.....................................................................57
Rappel des phases primitives de notre globe : la terre se sépare du soleil, puis de la lune. Apparition des quatre éthers, comment ils ont été diversement perçus à travers les différentes périodes; l'harmonie des sphères. Les phénomènes cosmiques qui se reflètent dans les deux sagesses d'Hermès et de Moïse. Zoroastre ; progression de sa mission ; préparation du corps physique qui lui est nécessaire. Formation spéciale du peuple hébreu : Abraham. L'organe physique de la pensée consciente. Importance de l'hérédité. Les 3 fois 14 générations.

Quatrième conférence....................................................................73
La connaissance du divin chez les Hébreux. Le Dieu qui a parlé à Abraham est le même qui s'est révélé dans les Mystères. Comment Abraham en reçut l'assurance par Melchisédec. " Tes descendants seront ordonnés comme les astres dans le ciel ". Le sang de Jésus " conçu par l'Esprit " ; l'Immaculée Conception. A quand remonte l'Évangile de saint Matthieu. Thérapeutes et Esséniens. L'influence du Bodhisatva. Jésus ben Pandira.

Cinquième conférence....................................................................87
Les Bodhisatvas et le Christ. La doctrine des Esséniens. Leurs exercices de purification et les 42 générations. L'évolution humaine et les rapports numériques qui reposent sur le nombre 7. La dualité de la nature humaine. En parlant des 42 générations, l'Évangile de saint Matthieu décrit la préparation du corps physique et du corps éthérique. Par les 77 générations qu'il mentionne, saint Luc retrace la préparation du corps astral et du Moi de Jésus.

Sixième conférence......................................................................101
La lignée qui remonte jusqu'à Dieu. Pourquoi elle ne compte que 77 générations. La durée d'une génération. La mémoire étendue à la vie des ancêtres ; le nom-groupe. La voie de l'" astre d'or " (Zoroastre) et les Mystères chaldéens. La voie essénienne et la formation du sang ; le " nazaréisme ". Les 5 disciples de Jésus ben Pandira. La colonie de Nazareth. - " Lorsque l'enfant fut âgé de 12 ans... ". La croissance " en âge, en sagesse et en grâce ". L'extérieur semblable à l'intérieur.

Septième conférence....................................................................117
L'éveil des facultés humaines au cours de l'évolution. Les qualités développées par le sentier octuple. Quelles facultés apporte aux hommes l'impulsion du Christ. L'initiation préchrétienne et les deux chemins qu'elle ouvrait à l'homme : l'ascension vers le Macrocosme, la descente dans la nature physique et éthérique. Les dangers propres à ces deux chemins. Comment on s'en préservait jadis : le secours des prêtres. Le Christ est venu fortifier le Moi contre ces dangers. Comment les grands événements de la vie du Christ préfigurent l'initiation consciente, vécue sous ses deux faces.

Huitième conférence.....................................................................131
Détails sur les dangers de l'initiation. Malchouth et les règnes terrestres. Connaissance par l'astral des trois règnes naturels ; Netzah, Yésod, Hod. Les différents degrés de perfection des éléments qui composent la nature humaine. Perception du corps éthérique : Gédoulah, Tiphéreth, Gébourah. Descente dans le corps physique Chochmah, Binah, Kéther. La descente des Royaumes du ciel vers Malchouth. Les trois étapes de la Tentation et la victoire du Christ remportée pour toute l'humanité.

Neuvième conférence....................................................................149
Les récits des Évangiles décrivent à la fois la vie du Christ et des scènes de l'initiation antique. La prédication du Royaume. Les versets du Notre Père et la critique moderne. La nature humaine d'autrefois et les anciens états de clairvoyance. Les " pauvres en esprit " et la première Béatitude. Progression des neuf Béatitudes. Comment s'est exercée à leur égard la critique des textes.

Dixième conférence......................................................................167
La force du Moi. " Je vous le dis... ". Les guérisons miraculeuses et les guérisseurs spirituels. Comment la force du Christ pénètre en ses disciples et leur apporte les grands courants cosmiques. Les pains célestes et les poissons. L'élévation des disciples vers le monde astral et le Dévachan. Le Christ, force solaire incarnée sur terre. Les hommes appelés à participer un jour à la nature du Christ. Le Christ, visible sur le plan éthérique. Les faux Christ.

Onzième conférence.....................................................................185
Comment l'être humain s'élève au cours des temps. Le Fils de l'Homme et le Fils du Dieu Vivant. Les deux natures de Pierre. "Tu es Pierre... ", " Retire-toi, Satan... " ; " Ce que tu lieras sur la terre.... ". La progression des disciples vers les forces cosmiques. La croissance des plantes et la loi des " sauts brusques ". Le signe du Cancer ; l'ânesse et son ânon. L'heure de l'initiation vient comme un voleur dans la nuit. Personne ne la connaît, " ni les Anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul ".

Douzième conférence....................................................................205
L'intervention des êtres divins dans l'évolution humaine. Le Dieu qui descend et l'homme qui s'élève. La double préparation humaine répondant à la descente du Christ. La substance solaire et les éthers, notamment l'éther de son ; le Verbe solaire. Analogies entre les vies des hommes habités par les êtres divins. Les différents points de vue des quatre Évangélistes. L'Évangile de saint Matthieu et la " confession de saint Pierre ". Les paraboles. La Résurrection. Le Christ pacificateur. Pour comprendre le Christ, il faut comprendre l'évolution. Sentiment de grandeur et de petitesse de l'être humain.

L'APOCALYPSE

Conférence d'introduction...................................................................7

Première Conférence.........................................................................23
L'Apocalypse de saint Jean, un des documents les plus révélateurs de l'ésotérisme chrétien. La confusion s'établit à partir d'une certaine époque dans la pensée humaine, qui interprète matériellement des symboles d'événements spirituels. La structure générale de l'Apocalypse et les différents niveaux d'initiation.

Seconde Conférence..........................................................................35
L'entraînement initiatique dans les anciennes écoles de Mystères et l'initiation chrétienne. Procédés initiatiques du passe et méthodes du présent. Les formes de conscience collective ou "âmes-groupes" d'autrefois. La voyance astrale et les deux premiers Sceaux.

Troisième Conférence.......................................................................47
Les grands rythmes de l'évolution : cycles planétaires ou "globes" , ères, civilisations. Leur reflet dans les sept Lettres. Les sept Esprits de Dieu et les sept Étoiles, et le but de l'évolution terrestre

Quatrième Conférence......................................................................63
Rapports entre l'évolution des races et celle des âmes individuelles. Modifications de l'organisme au cours de l'évolution. A l'avenir, le visage de l'homme sera l'expression de son âme véritable. Les progrès de l'âme humaine au cours du passé, et l'apparition parallèle des espèces animales, déchets nécessaires. Le "Livre aux Sept Sceaux" et l'"Agneau".

Cinquième Conférence.....................................................................77
Incarnations successives de la Terre : Saturne, Soleil, Lune. Entités normalement évoluées et entités retardées. Les 24 Vieillards. L'apparition du règne minéral.

Sixième Conférence..........................................................................89
L'origine de notre système solaire et l'hypothèse de Laplace. L'incarnation : une densification progressive. Acquisition des facultés sensorielles et perte de la clairvoyance. Nécessité de l'apparition du Divin dans un corps de chair. Le sang du Christ sur le Golgotha, événement central de notre évolution.

Septième Conférence.....................................................................105
L'évolution humaine à la croisée des chemins. Création de la race mauvaise, animalisée. Élévation des âmes unies à l'impulsion du Christ. Le Cinquième Sceau et l'action du Christ pour l'humanité à venir. Union future de l'Orient et de l'Occident.

Huitième Conférence......................................................................119
Le double aspect du Moi. Mission de l'ère qui suivra la nôtre le combat contre les méchants. Le rôle du Mal dans l'évolution et le véritable sens du manichéisme. Mars et Mercure. Les sept Sons de trompette et les Coupes de la colère.

Neuvième Conférence....................................................................133
Constitution de l'être humain présente et à venir. La Résurrection des corps. Participation de l'homme à l'avenir de la Terre le Temple de Dieu. La Bête à sept têtes et à dix cornes.

Dixième Conférence........................................................................147
Les sept états de conscience et les "globes". Les sept états de vie et les règnes terrestres. Les sept états de forme. Les 7 X 7 X 7 états successifs ou le tableau général de l'évolution. Les sept têtes et les dix cornes (suite). Le nombre 6.6.6.

Onzième Conférence.......................................................................165
La survivance des formes du passé au temps de la spiritualisation de la terre. Les tendances au mal et la progression du nombre 6 au cours de l'évolution. Le "démon solaire" et le 6.6.6.

Douzième Conférence.....................................................................181
L'état sur Jupiter. La "seconde mort". Le "nombre d'homme". La nouvelle Jérusalem.

Notes complémentaires..................................................................199

Haut de page
Suivant