SABOTAGE

SABOTAGE

 

FACE 1

1. Hole in the Sky (Black sabbath) 3.58

2. Don't star (too late) (Black sabbath) 0.48

3. Symptom of the Universe (Black sabbath) 6.27

4. Meglomania (Black sabbath) 9.38

FACE 2

1. Thrill of it All (Black sabbath) 5.51

2. Supertzar (Black Sabbath) 3.40

3. Am I Going Insane (Radio) (Black sabbath) 4.16

4. The Writ (Black sabbath) 8.09

5. Sweet leaf (Live) (Black sabbath) 5.29

 

 

 

Sommaire

 

 

Sabotage (1975), dont la couverture représente les Sabbath portant des croix spectaculaires sur la poitrine (peut-être comme tribut à Alec Sanders), avec un miroir reflétant les Sabs de face et non de dos, avec l'effet inverse sur le dos de la couverture, est certainement l'album le plus métallique des Black Sabbath. Les effets Fuzz sont omniprésents avec des accords moins graves en tonalité. L'album continu dans la même ligne dépressive de Sabbath bloody Sabbath. Hole in the Sky laisse transparaître le rôle des pédales Fuzz. Dans Symptom of the universe, les musiciens reviennent à leur son caractéristique et au mysticisme de science-fiction de certains de leurs morceaux antérieurs tels que Planet Caravan, mais avec une voix plus saturée d'Ozzy. Le morceau Meglomania porte bien son nom car sa construction musicale est telle que l'on devient mégalomane à essayer de le reproduire "essayez, vous verrez !". La mélodie du chant est belle, métallique à souhait. La fin du morceau avec les violons et le solo est superbe. Que dire du début de Thrill of it all avec sa montée en solo et sa série d'accords saccadée sur le chant, fantastique source d'inspiration. Supertzar, musique de film? couronnement royal? grande épopée barbare? Je vous laisse le choix. En tout cas c'est fabuleux.

 

Le morceau le plus "carré" de l'album Sabotage est certainement Am I Going Insane (Radio). Par contre le côté démoniaque et fou de la transition entre la fin du morceau et le début de The Writ nous font replonger dans la noirceur de la réalité des Black Sabbath. Ah! ah! ah!.The Writ avec son départ à la basse et une entrée musicale qui fait sursauter l'auditeur non averti, est le titre contenant le plus de changements musicaux, il est plusieurs morceaux à lui tout seul. La recherche mélodique musicale, instrumentale et vocale est un trait fondamental de The Writ. Fantastique!!! La version Cd de l'album contient le titre Sweet Leaf de l'album Master of Reality en Live. Bien enregistrer, si ce n'est la lenteur excessive du rythme.

 

SYMPTOM OF THE UNIVERSE

Mother mooch is calling me back to lier silver womb. Une mère vagabonde me demande de retourner à l'utérus argenté

Father of creation takes me from my stolen tomb. Le père de la création me tire de ma tombe volée.

Seventh night of the unicorn is waiting in the skies. La septième nuit la licorne attend dans les cieux.

A symptom of the Universe, a love that never dies. Un symptôme de l'univers, un amour qui ne meurt jamais.