LES DEGRÉS DE LA
CONNAISSANCE SUPÉRIEURE

De la connaissance matérielle à l'Intuition. Quatre degrés de connaissance. Préparation à la connaissance des mondes supérieurs. Six qualités à développer dans l'âme. L'Imagination. Formation du discernement. Possibilités d'erreurs et d'illusions. Nature des rapports entre maître et élève. L' Inspiration : qualités particulières requises à ce niveau. Types de connaissance accessibles avec d'Inspiration. L'amour de la vérité. La transformation des trois forces de l'âme. Passage de l'Inspiration à l'Intuition. Signification particulière des termes «Imagination, Inspiration, Intuition» au sens de la science de l'esprit.

LES GUIDES SPIRITUELS DE
L'HOMME ET DE L'HUMANITÉ

Dans cet écrit, Rudolf Steiner parle publiquement pour la première fois des deux enfants Jésus et du chemin de Jésus au Christ. II y est aussi question des anges, des entités lucifériennes et du sens du Mal, de leur importance dans le développement de l'humanité. Acquisition de la position verticale, de la parole et de la pensée. La direction spirituelle dans la vie de l'individu et dans celle de l'humanité. L'année 1250 et les débuts de l'ésotérisme moderne. Les entités spirituelles dirigeantes, leur lien au Christ. L'inspiration de Copernic, Giordano Bruno, Kepler, Galilée au début des temps modernes. L'équilibre entre le principe de la clairvoyance et celui de l'initiation. Le renouvellement de l'expérience de Paul devant Damas au XXe siècle. Caractère unique de la venue du Christ sur la terre. Conditions particulières à une nouvelle révélation de l'esprit.

LE SEUIL DU MONDE SPIRITUEL

La connaissance suprasensible de l'être humain et de l'univers est présentée ici sous forme d'aphorismes. Ils ont un caractère de méditation et peuvent par là conduire à un «réel travail psychique intérieur». Nature de l'âme pensante. Monde élémentaire. Réincarnation et Karma. Êtres ahrimaniens. Êtres lucifériens. Gardien du Seuil. Conscience clairvoyante. Sentiment du Moi. L'âme et sa capacité d'amour, ses rapports avec le monde élémentaire. Frontière entre les mondes sensible et suprasensible. Êtres du monde spirituel. Êtres spirituels cosmiques. Vrai «Moi» de l'homme.

LE CALENDRIER DE L'ÂME

Édition enrichie de cinq traductions permettant une intelligence approfondie du texte original.

Expérience vivante du monde de l'âme et du monde extérieur de l'univers. Cours de l'année en 52 sentences. Le Calendrier de l'Ame renferme une strophe par semaine. L'âme peut vivre ainsi ce que chaque semaine lui donne et qui constitue une partie du cours de l'année. Ce que la strophe doit exprimer, c'est la résonance en l'âme du déroulement de la vie de l'année.

LA DÉMARCHE DE
L'INVESTIGATION SPIRITUELLE

Principe des incarnations successives. Science de l'esprit, clairvoyance, spiritisme. Le «deuxième homme» en nous. Science de l'esprit et religion. Négation de la réalité spirituelle par le matérialisme. Nature humaine, étapes de sa maturation. Expériences suprasensibles indépendantes de l'organisme physique. Origine des forces lucifériennes et ahrimaniennes dans le processus de connaissance.

ÉVOLUTION COSMIQUE

Du point de vue de la réalité intérieure.

Suscitant une grande animation intérieure, voici décrites de manière imaginative les entités spirituelles, leur nature, leur essence ; les réalités spirituelles à l'origine de la création des éléments, du temps, de l'espace. Comment ce passé se poursuit dans le présent. Le renoncement créateur, la nostalgie, la souffrance, l'origine de l'élément christique. Des êtres retardés, du mal, de la mort. La rédemption.

QUESTIONS HUMAINES
RÉPONSES COSMIQUES

Action des forces planétaires sur l'homme. Planètes et vie psychique de l'homme. Effets thérapeutiques des métaux. Plantes, animaux, êtres humains, leurs rapports avec le cosmos et la terre. Éclipses solaires et lunaires. Distinction moderne entre science, art, religion. Savoir et foi. Passage de la philosophie à l'anthroposophie, concepts, idées vivifiées par la méditation. Connaissance initiatique conférée par le christianisme originel, son déclin au IVe siècle. Luttes de Rome contre l'ancien principe d'initiation.

LES FORCES COSMIQUES ET
LA CONSTITUTION DE L'HOMME

Étapes vitales de l'homme, leur lien avec la sphère planétaire. La constitution humaine tirée du Zodiaque. Rapport de l'homme avec son ange et les Hiérarchies spirituelles. Relation de l'homme avec sa nationalité, sa langue. Chauvinisme et cosmopolitisme. L'Europe du Nord, du Centre, du Sud au IVe siècle. Mission spirituelle des peuples norvégien et suédois. L'athéisme. Idée du Père, idée du Fils. Matérialisme des confessions religieuses. L'homme expression de l'alphabet des sphères. Prénom de l'homme et calendrier des Saints. Les sept arts libéraux.

LE MYSTÈRE DE NOËL

Bouddha et la mort. Symbole de la Croix. Début de l'Évangile selon Jean. De Noël et du Baptême dans le Jourdain. Relation de la fête de Noël et de la fête païenne du solstice d'hiver. Le jour d'Adam et Eve. Le soleil de Minuit.

THÉOSOPHIE DU ROSE-CROIX

L'antique sagesse des Mystères présentée sous son aspect moderne. Les mondes dans lesquels l'être humain évolue, les autres humains et êtres spirituels qu'il rencontre le forment et façonnent en partie son destin. L'humanité traverse, au-delà de ses propres incarnations, les incarnations de notre planète dont chacune présente un état de conscience élargi par rapport au précédent. Les 9 éléments de l'entité humaine. monde élémentaire, monde céleste. Veille, sommeil, mort, réincarnation. Loi et technique du Karma. Les 7 états planétaires. Évolution planétaire humaine. Avenir de l'homme. Initiation.

SIGNES ET SYMBOLES OCCULTES

Mythes et légendes

Premier chapitre de la Genèse. Création du monde dans les mythologies persane et germanique. Entités du monde astral dans le mythe persan. Divinités des Ases (Azuras). Mythe du crépuscule des Dieux. L'égoïsme, une protection du mauvais usage des forces occultes. La crainte, une emprise de la magie noire. Acquisition de la lumière intérieure. Transformation des organes sexuels : hermaphrodisme. Signes occultes et monde astral et spirituel. Serpent, poisson, papillon, abeille, symboles des quatre éléments. Symbolique des chiffres, leur force intérieure. La Rose-croix, le miroir, le Phénix, le Graal. Les sceaux apocalyptiques. Homme, lion, taureau, aigle. La svastika, le pentagramme. Symbolisme des mots en occultisme. Méditation sur le caducée. Cathédrale gothique, Arche de Noé, Temple de Salomon. Les courants des forces dans le signe de la croix. Les fêtes cardinales, communion de l'homme et de la nature.

MYSTÈRE SOLAIRE, MYSTÈRE DE
LA MORT ET LA RÉSURRECTION

La vie de rêve: son contenu dramatique. La conscience vide. La perception du karma. Le vrai et le faux. Les énigmes de l'existence. Perception d'êtres spirituels. Exercices intérieurs : les trois états de conscience nocturne. Les exercices de yoga, leurs effets. L'impulsion divine dans le yoga. Exercices de l'ancien Indien pour renforcer le sentiment de soi et de la pensée ; exercices du Grec pour l'expérience du Moi. La tragédie grecque, Dionysos, le Christ, le Juif errant. Changement de l'expérience du processus respiratoire. Légende de Niobé, le Laocoon. Le Mystère du AUM. La science, fantôme de la sagesse. Possession du corps physique par le Moi. Pensée et volonté. L'intellect et la mort. Nécessité de la mort d'un Dieu. Ahriman, porteur de mort et de l'intellect. Le Golgotha : expression d'une lutte entre les Dieux. Expérience de Damas. L'enseignement du Ressuscité. Signification de la messe catholique. Mystère de la mort et la résurrection. Les forces ahrimaniennes dans la nature, les êtres élémentaires et leur rapports avec Lucifer et Ahriman. Le Christ et l'anthroposophie : une aspiration à la christianisation de l'univers. La médecine égyptienne. La réincarnation accélérée. L'entrave à l'évolution.

« Ainsi, dans l'évolution de l'humanité, il y eut une étape où les initiés virent dans le Soleil un Être spirituel divin, puis une étape où ils virent des forces agissantes, et une troisième étape où ils ne virent plus que l'effet produit par l'Être solaire dans l'éther terrestre.
Voyez-vous, la doctrine de ces trois aspects solaires, ceux de Zarathoustra, d'Osiris, de Pythagore et d'Anaxagore, fut encore connue plus tard par quelqu'un qui s'approcha aussi près qu'il était encore possible, en ce temps-là, de la doctrine de l'initiation. Ces trois aspects, Julien l'Apostat les connut, non par la vision, mais comme une tradition par son passage à l'école des Mystères. Julien l'Apostat fut subjugué par cet aspect triple du Soleil, au point que le christianisme lui semblait apporter peu de chose en comparaison. II apprit encore quelque chose de la splendeur indicible que Zarathoustra avait contemplée, de l'action du feu et de la lumière, des forces cosmiques-chimiques, des forces vitales cosmiques telles qu'on les avait vues dans les anciens Mystères, mais qu'on ne pouvait plus connaître que par la tradition. Cette doctrine parut si grandiose, si impressionnante à julien l'Apostat qu'il ne put se convertir au christianisme. En revanche, il voulait autre chose, il voulait révéler à l'humanité les anciens Mystères auxquels il avait été initié jusqu'à un certain degré. C'est pour cette raison que fut aiguisé le poignard qui lui apporta une mort violente. Ce poignard fut manié par une des personnes qui, en ces temps-là, considéraient qu'on n'avait pas le droit de révéler au public les doctrines sublimes de l'initiation. Ces personnes voulaient qu'on ne parle qu'extérieurement du Soleil aux humains, ainsi qu'on le faisait à cette époque.
Julien l'Apostat proclamait que le Soleil présentait trois aspects : un aspect de l'éther terrestre ; derrière lui un aspect de la lumière céleste et des forces chimiques, des forces de chaleur ou de feu, et de vie, et un aspect d'essence entièrement spirituelle. C'est à cause de cela qu'on fit disparaître julien l'Apostat. II faut dire qu'à cette époque de son évolution, en fait, l'humanité en général n'avait pas la maturité voulue pour entendre des vérités aussi significatives. Mais il y a un autre fait d'une grande importance dont il faut tenir compte. Dans la culture extérieure, exotérique grecque, s'est déversé beaucoup du contenu de cette doctrine triple de Zarathoustra, d'Osiris, d'Anaxagore, concernant le Soleil spirituel, Zeus le soleil élémentaire, l'éther terrestre solaire. Si nous avons hérité l'art et la philosophie grecs si sublimes de Platon et d'Aristote, c'est grâce au fait qu'une grande partie de cette sagesse ancienne s'était déversée dans ces personnalités. Mais c'est déjà l'époque à laquelle les vérités initiatiques anciennes n'étaient plus suffisamment protégées de la profanation. II arriva ainsi qu'une grande partie de ces sagesses fut transmise à des Romains éminents. notamment les empereurs romains, les dirigeants éminents du peuple romain. Tout au plus Auguste sut apprécier la sagesse initiatique qui lui avait été transmise. C'est pour cela que le monde romain ne discerna pas que l'art grec et la sagesse grecque contenaient, ésotériquement, quelque chose qui, bien compris, renvoie aux plus anciens enseignements de sagesse.» Extraits...

L'HOMME SUPRASENSIBLE

Parcours initiatique de l'homme dans le cosmos

Compréhension de la forme humaine, de ses organes, à partir des prototypes cosmiques-planétaires et des Hiérarchies. Entre la mort et une nouvelle naissance transformation physiologique et morale. Souvenirs cosmiques, langage cosmique. Traversée des sphères planétaires après la mort. Action des êtres ahrimaniens. Influence du Soleil, de la 2e Hiérarchie. Importance du fer stellaire, combat de Michaël, impulsion de la liberté. Musique des sphères. Parole, pensée, mémoire cosmiques. Formation spirituelle du cœur. Transformation de la vie sensorielle. Feu, son rapport avec le processus de marcher, parler, penser. La force permettant de déchiffrer le karma. Expérience de rêve, de l'imagination. Science de l'esprit et courage dans l'existence. Amour et égoïsme dans l'acte de connaissance.

LIBERTÉ ET AMOUR

Le pont entre le spirituel de l'univers et le physique de l'homme. Leur importance au sein de l'évolution

ISIS-SOPHIA

Liberté, Égalité, Fraternité. Beauté, sagesse et force. Ouest : matérialisation de la pensée. Est : spiritualisation de la volonté. Lien entre pensée et volonté. «Migration» des âmes lors de leurs réincarnations. Asie : âmes des premiers chrétiens. Amérique : âmes orientales pré-chrétiennes. Europe occidentale, anciennes âmes amérindiennes. Le principe des nationalités. Liberté et amour, leur chemin et leur signification pour les processus cosmiques. Le mystère de Noël. Légende d'Isis. Sophia, la divine sagesse.

LES TROIS RENCONTRES
DE L'ÂME HUMAINE

Rapports justes ou erronés avec les morts. La présence du Christ. Les rencontres de l'âme humaine avec l'Esprit, avec le Fils, avec le Père. Expérience du cours de la journée, du cours de l'année, du cours de la vie. Aspects cosmiques. Caractère sacré du sommeil. Cinéma et matérialisme. La tripartition du corps humain. Vie naturelle et vie morale. Louis Claude de Saint Martin. Théosophes souabes des XVllle et XIXe siècles. Langage adapté aux vivants et langage compréhensible par les morts.

HISTOIRE OCCULTE

Considérations ésotériques

De la sagesse inspirée à la connaissance personnelle. Gilgamesch, Hypatie. Continuité des interventions spirituelles dans le cours historique de l'évolution. Jeanne d'Arc. La Grèce, milieu de l'évolution post-atlantéenne et civilisation de la personnalité. Décadence de la 41 civilisation et souvenir de l'ancienne spiritualité. Julien l'Apostat et Tycho de Brahé. 1250 : début d'une puissante impulsion spirituelle. Courant décadent de la pensée humaine et courant ascendant de Sagesse jusqu'à nos jours. Copernic, Oberlin, Novalis.

CHRISTIAN ROSE-CROIX ET SA MISSION

Mystère des Rose-croix. Légende du Temple. Révolution française et le comte de Saint-Germain. Sept degrés de l'initiation rosicrucienne. Christian Rose-croix aux Mlle et XIVe siècles. Qui sont les Rose-croix ? Le collège des douze. Loi des 100 ans. Incarnations récentes de Christian Rose-croix. Choix de ses disciples, sa mission, son action. Bouddha et les Mystères de la Mer Noire. St François d'Assise. Rôle central du Mystère du Golgotha. Christian rose-croix et la fête de Noël.

CHUTE ET RENAISSANCE SPIRITUELLE

Connaissance vivante de la nature. Le péché - la chute - l'abstraction. L'activité spirituelle réparatrice. La relation ancienne au Christ solaire. Qualités éthériques encore actives dans la perception du monde. Chute comme perte de la sensibilité spirituelle dans notre expérience du monde. Action éducatrice des êtres élémentaires. Des influences prénatales et de la véracité. L'éthérique et l'expérience de la beauté. Le corps astral : bonté, moralité - son rapport avec la vie après la mort. J. Böhme, G. Bruno, F Bacon, représentants de la transition de la sagesse ancienne au matérialisme. Perte du principe du Père dans la conception du monde. Possibilité de l'athéisme. Impulsions morales et anti-morales : germes futurs de l'ordre naturel. Aspiration au Christ - sommeil de notre époque. Rétablissement spirituel de l'âme, Christ protecteur du Moi. Réalisme de l'anthroposophie. L'eurythmie s'immerge dans l'esprit de la parole.

LE CHEMIN DE L'INITIATION

Pratique du spirituel

Renforcement du corps éthérique. Expérience de l'endormissement. Clairvoyance de Nostradamus. Les 4 dispositions fondamentales du chemin de la connaissance, les 3 dispositions de l'ésotérisme occidental. Conscience et étonnement en rapport avec la vision. Illusions et erreurs dans l'approfondissement de sa propre entité. Conscience du monde physique, du Kamaloka, du Dévachan. Forces secrètes de la vie de l'âme. Les trois voies de l'âme vers le Christ. La nature, un reflet de l'esprit. Les plantes et les planètes. Le calendrier de l'âme. Elie, Jean-Baptiste, Raphaël, Novalis. Sens de l'amour dans le monde: soleil moral. Amour, sagesse, puissance. Ahriman et Lucifer en rapport avec le Christ. Naissance de la lumière terrestre dans la nuit de Noël.

L'ÂME, SON AVENIR

Trois maux de notre temps : maladresse, étroitesse et esprit borné. L'aura humaine. Souvenir et amour. Buts des initiés de l'Est et de l'Ouest. Jésuitisme. Démonisation par la technique. L'homme tripartite et les 12 sens. Du socialisme. L'âme humaine en rapport avec le monde de l'âme. Le métabolisme et les hiérarchies supérieures. Idéalisme et réalisme. Formation du langage et l'intelligence cosmique. Espace et temps. L'action d'Ahriman et de Lucifer sur l'homme. Atomisation des mots après la mort. De la nature constitutive du mort.

MYSTIQUE ET ANTHROPOSOPHIE

La mystique à l'aube de la vie spirituelle moderne et les conceptions de notre temps.

Le présent ouvrage veut stimuler les forces qui aspirent au monde spirituel en s'inspirant des méthodes de l'investigation moderne correctement comprises.
Maître Eckhart. L'amitié de Dieu. Le Cardinal Nicolas de Cuse. Agrippa de Nettesheim et Théophraste Paracelse. Valentin Weigel et Jacob Boehme. Giordano Bruno et Angelus Silesius. La mystique médiévale a cédé la place à la recherche des sciences modernes, apte également à développer un approfondissement mystique.

CENTRES INITIATIQUES

De l'expérience du Moi au cours des temps. Action de l'âme sur le physique. Éléments lucifériens et ahrimaniens dans l'homme, dans la nature. Hérédité, physionomie, adaptation au milieu. Langage des métaux, forces réfléchies des métaux et enchaînement des vies terrestres. Mystères chthoniens, d'Ephèse, d'Hibernie, d'Eleusis, des Kabires. De Platon à Aristote. Transition des Mystères antiques à ceux du Moyen Âge. Alchimie. Mystères de la Rose-croix.

EXPÉRIENCES VÉCUES PAR LES MORTS

Entrée dans le sommeil cosmique, influence du cosmos sur la prochaine incarnation. Regard sur la vie écoulée à partir du kamaloca. Élaboration du karma, le problème de l'hérédité. Passage de l'âme par les sphères planétaires. Solitude par manque du sentiment moral. Immuabilité des relations après la mort. Sociabilité après la mort. Liens entre morts et vivants. Lecture destinée aux morts. Les morts comprennent la parole d'abord, plus tard les pensées. Perte de sensibilité spirituelle des âmes par absence de liens entre morts et vivants. Après la mort, la conscience dépend de l'insertion dans la substance christique. L'action des morts dans la vie terrestre. Étude de cas particuliers après la mort.

LES RAPPORTS AVEC LES MORTS

Les échanges avec les morts. Les relations avec les morts durant la vie sur terre La compréhension de la volonté des défunts. Les âmes au service des forces curatives et bénéfiques et les âmes favorisant maladies et malheurs. Morts précoces e1 forces rédemptrices. Comment procéder à la lecture aux morts pour éclairer leur parcours, quelle langue leur parler. Abandon progressif des attaches terrestres. Haine et amour, leurs effets pour la vie de l'au-delà. Le trône du Christ et le trône de Lucifer dans la sphère solaire. Joug ahrimanien des êtres sans scrupules et nonchalants. Préparation d'une nouvelle existence. Formation cosmique du nouvel homme. Choix des parents. Choix du lieu, du moment de l'incarnation. Union des noyaux spirituel et héréditaire.

APPARITION DU CHRIST DANS
LE MONDE ÉTHÉRIQUE

La première moitié de la vie de l'homme répète ce qui vient du passé, la deuxième préfigure l'avenir. II en est de même pour l'humanité dans son ensemble. Apparition du Christ et l'âge des ténèbres. Réincarnation, son importance pour l'évolution intérieure. Bouddhisme et Christianisme paulinien. Apparition de faux Messies. Pays de Schamballa. Aurore d'une ère spirituelle nouvelle. Mystères de l'univers : comètes, lune - leur relation avec le masculin, le féminin. Sermon sur la montagne. Réapparition du Christ dans l'éthérique. Cinquième Évangile des Rose-croix. Pentecôte, fête de l'individualité libre. Impulsion christique, ses grands précurseurs.

LES PRÉFIGURATIONS DU
MYSTÈRE DU GOLGOTHA

Michaël «face du Seigneur» et les autres Archanges. La nouvelle révélation de Michaël. Époque révolue de Gabriel et pensée scientifique. Époque naissante de Michaël : appréhension du spirituel. Descente du Christ sur terre, son passage par la mort. La quête du Christ. La vision du Christ éthérique. Trois unions du Christ avec l'humanité. Antécédents spirituels du Mystère du Golgotha. Action du Christ dans l'histoire humaine. Constantin et Maxence. La Pucelle d'Orléans. Éléments du cinquième Évangile. Nécessité de la reconnaissance consciente du Christ. Les quatre sacrifices du Christ.

PÂQUES, MYSTÈRE DE L'HUMANITÉ

Présence de Michaël

De la vie spirituelle au Moyen Âge. Naissance des conteurs. Raymond Lulle et ses rapports avec le Verbe cosmique. Début de l'enseignement rosicrucien. La fraternité des Rose-croix. Les symboles et la façon de les assimiler. Pâque et les mystères païens. Prise de conscience du secret de la mort. Les grandes fêtes. Deuxième naissance à trente ans. Les cinq stades de l'initiation. Mystère pascal. L' ascension de l'esprit après la mort en rapport avec le secret du Soleil. Démons des planètes. Christian Rose-croix et la transformation des sciences matérialistes. Début de l'ère michaëlique. Enrichissement de la nature humaine. Nouvelle fête de la résurrection au printemps. Les 5 degrés de l'initiation jusqu'au tombeau du ressuscité. Risques de l'introduction des forces solaires dans l'élément terrestre. Aspect astronomique et Mystère lunaire. Formation prénatale du corps éthérique et entités lunaires. Expériences spirituelles printanières et automnales. Le passage du Seuil par l'humanité. Pierre de Fondation. L'incendie d'Ephèse et l'incendie du Gútheanum.

«... À ceux qui n'étaient pas admis aux Mystères, leur défaut de maturité ne leur permettant pas de recevoir directement les perceptions du monde spirituel, on enseignait par un culte, c'est-à-dire en image, ce qui se déroulait dans les Mystères. Pendant le flétrissement et la désertification de la terre en automne, pendant cette présentation du caractère éphémère des choses terrestres, de la déchéance et de la mort, la fête des Mystères telle que nous la connaissons sous la forme de la fête d'Adonis, apportait à l'homme la certitude ou, tout au moins, la vision que la mort qui envahit toute la nature en automne le frappera, lui aussi. Elle frappera aussi le représentant de la beauté, de la jeunesse et de la grandeur de l'âme humaine représentées par le dieu Adonis. Même le dieu Adonis meurt. II se dissout dans l'eau, image terrestre de l'éther cosmique. Or, de même qu'Adonis s'élève à nouveau de l'eau, qu'on pourra le tirer de l'eau, de même l'âme humaine sortira des eaux du cosmos, c'est-à-dire de l'éther cosmique, environ trois jours après que l'homme a franchi ici-bas le seuil de la mort .
... Ceux qui, à l'époque du Christ, connaissaient les Mystères antiques, qui étaient avertis des cérémonies initiatiques, furent sans doute, et le sont jusqu'à nos jours, ceux qui ont le mieux compris les événements du Gofigot~a.-En fait, que pouvaient-ils se dire ~ Que durant des millénaires, les hommes avaient fait l'expérience des secrets du monde spirituel en passant avec leur âme par la mort et la résurrection. L'âme avait été tenue séparée du corps lors du déroulement de l'initiation. Elle était passée par la mort pour être conduite à la vie éternelle. Ce qui avait été vécu de la sorte par un certain nombre d'hommes choisis, un être l'a vécu jusque dans son corps. II s'agit de l'être qui, lors du baptême dans le Jourdain par Jean-Baptiste, est descendu du soleil, et a pris possession du corps de jésus de Nazareth. Ce qui, pendant de longs millénaires, fut un processus initiatique est devenu un fait historique.
... À vrai dire, ce qui ultérieurement est devenu le bon courant rosicrucien de même que celui dégénéré des charlatans, se sont développés à partir d'hommes qui, en se réunissant dans des conditions modestes, ont tenté de façonner leur âme pour accéder à la connaissance spirituelle. Lors d'un tel rassemblement, dans le simple local d'une sorte de château, un petit nombre d'hommes, par des exercices pratiqués en commun, mi-pensées et méditations, mi-prières, ont développé ensemble une sorte d'état d'âme mystique. Par la suite, cette attitude mystique a beaucoup été pratiquée par ceux que l'on appelle les Frères de la vie commune et plus tard par les disciples de Comenius et par bien d'autres confréries. À une occasion, ce climat mystique s'est concrétisé avec une intensité particulière dans un de ces petits cercles.
» Extraits...

LE CHRISTIANISME ET
LES MYSTÈRES ANTIQUES

Les Mystères et leur sagesse. Les sages grecs avant Platon à la lumière de la sagesse des Mystères. Platon mystique. La sagesse des Mystères et le mythe. La sagesse des Mystères égyptiens. Les Évangiles. Le miracle de Lazare. L'Apocalypse de Jean. L'arrière-plan historique de Jésus. L'essence du christianisme. Le christianisme et la sagesse païenne. Saint Augustin et l'Église.

LE MYSTÈRE DES DEUX ENFANTS JÉSUS

Mission du peuple hébreux

Les généalogies des deux enfants Jésus. Jésus de Nazareth et Bouddha. Zarathoustra et Jésus de Bethléem. Quatre représentations du Christ dans les Évangiles. Le courant des Mages, les enfants du Serpent et l'image de l'Agneau. Mission d'Abraham et de l'ancien peuple hébreu. Le sacrifice d'Isaac, la mission culturelle de Joseph en Égypte. Quatre sortes d'initiations pré-chrétiennes. L'Évangile de Matthieu et L'Énigme du Christ. L'arbre de Noël - un symbole. La légende du Paradis. La contemplation du soleil spirituel la nuit de Noël. La naissance du Christ en nous.

ÉSOTÉRISME DE L'ÉVANGILE DE MARC

Langue symbolique du macrocosme dans l'Évangile de Marc. Le Fils de Dieu et le Fils de l'Homme. Le sacrifice d'Orphée. Rythmes de l'âme et de l'esprit. L'Évangile de l'âme de conscience. Religion lunaire de Yahvé et son reflet dans l'arabisme. Prolongation du courant de Bouddha. Sagesse rosicrucienne dans les contes. Kyrios, le Seigneur de l'âme. Mystères de l'Évangile de Marc.

MISSION COSMIQUE DE L'ART

Anthroposophie et Art Anthroposophie et Poésie

L'Art : image du suprasensible dans le monde sensible. Génie du langage. Architecture, art du vêtement, sculpture, peinture, musique ; leur origine. Intervalles septième, quinte, tierce, prime; leur rôle dans l'évolution humaine. Poésie dramatique, épique, lyrique et volonté, pensée, sentiment. Forces spirituelles dans la création artistique. Raphaël. «Assomption » de Titien. Art, religion, science: une unité. Hexamètre musique intérieure devenue poésie. Mélodie, rythme, mesure dans la déclamation et récitation. Origine spirituelle de l'Eurythmie. La danse, le mime. Couleurs-image, couleurs-éclat. Théâtre grec. La Muse. Sentiment du style. Art scénique.

L'ART À LA LUMIÈRE DE
LA SAGESSE DES MYSTÈRES

Technique moderne et art. Science spirituelle face à la technique moderne. Lâcheté et vaillance face au règne d'Ahriman. Le génie de la langue. Origine des arts. Rapports des arts avec les chemins initiatiques. Liens du sang. Les treize nuits saintes, le songe initiatique d'Olaf Âsteson. Expérience morale-spirituelle des couleurs, des sons, des formes. Naissance de la forme à partir de la couleur. Monde des sons et vie de l'âme. Harmonie des arts dans l'édifice du Gútheanum : colonnes, chapiteaux, architraves son corps physique ; les fresques forment l'âme, les vitraux l'esprit de l'édifice. Énigme de l'édifice à double coupole. Moralité et force créatrice, immoralité et créations démoniaques. Acceptation de la notion du karma.

NATURE DES COULEURS

Expérience des couleurs. Couleurs-image et couleurs-éclat. Couleur et matière. Monde créateur des couleurs. Expérience morale des sons et des couleurs en tant que préparation à la création artistique. Lumière et ténèbres : deux entités cosmiques. Vie dans la lumière et dans la pesanteur. Santé et maladie en rapport avec les couleurs. De la perspective spatiale à celle des couleurs. L'esprit et sa négation dans la peinture. «L'Assomption» du Titien. Mesure, nombre, poids. Les Hiérarchies et la nature de l'arc-en-ciel.

L'ESSENCE DE LA MUSIQUE

L'expérience du son

Musique terrestre : une réminiscence de la musique des sphères. Profonde signification du majeur et du mineur. Développement des organes de l'ouïe, du langage et de l'équilibre. Les rapports entre couleur, langage, chant. Géologie d'un paysage et musicalité de ses habitants. L'organisme humain, un instrument musical. Rapport des voyelles avec les planètes, des consonnes avec le zodiaque. Les intervalles. Mélodie, harmonie, rythme, leur rapport avec pensée, sentiment, volonté. Le monde des Hiérarchies et le monde des sons.

LE PREMIER GŒTHÉANUM,

Témoin de nouvelles impulsions artistiques

Le premier Gútheanum : un langage des formes. Les motifs des chapiteaux et les courants ethniques. Expression artistique de l'âme du peuple de l'Italie, de la France, de la Grande-Bretagne. L'Europe du Centre et le signe de Mercure. L'Europe Orientale et l'âme russe. Les fresques de la coupole. Le dessin et la coloration, l'expérience de la couleur. Les formes des colonnes et des architraves. La croix cosmique. La force créatrice du langage.

LE LANGAGE DES FORMES
DU GútheANUM

Ce que le langage dit à l'ouïe,
la forme doit le dire à la vue, ils sont de la même essence.

Ouvrage constitué par les documents photographiques utilisés lors de la conférence faite par Rudolf Steiner à Berne, le 29 juin 1921.
Une somme photographique de plus de 250 illustrations en noir et en couleur, en partie inédites.

L'ESPRIT DE Gúthe

Le Faust de Gúthe, une illustration de sa conception ésotérique de l'univers. «L'Éternel féminin.>. Naissance de l'«Homme supérieur». «Meurs et deviens». Royaume des Mères. Recherche de la connaissance de soi. L'Esprit de la Terre. Wagner comme double de Faust. <l'œil spirituel» en Faust. Méphisto, autre double de Faust. Méphisto, la duplicité de sa nature : ahrimanienne, liée à la connaissance, aux forces de la mort ; luciférienne, liée au sentiment, à la volonté, aux forces juvéniles. Faust face aux puissances cosmiques, son union avec Héléna. Le conte du Serpent Vert, sa corrélation avec le Drame-Mystère «La Porte de l'initiation». L'ésotérisme du Conte. Royaume spirituel = royaume de la libre personnalité. L'union du sensible avec le suprasensible par l'Art. Activité artistique. La libre personnalité et le sacrifice. Les quatre secrets.

ENSEIGNEMENT ET ÉDUCATION
SELON L'ANTHROPOSOPHIE

Ces conférences développent l'importance d'une connaissance de l'homme par la méditation, parlent de la forme artistique que doit prendre l'éducation et de l'impulsion qui doit pénétrer en profondeur la profession de l'éducateur. Musique, peinture, dessin, eurythmie : leur action thérapeutique. Changement de dentition. L'éducation, un processus d'incarnation. Dévotion, enthousiasme. La respiration, son rapport avec le tragique et l'humour. Forme artistique, imagée de l'enseignement. La puberté, un tournant : problèmes d'éducation. Éveil d'intérêt pour le monde. Violence, érotisme, formation du jugement. Manière de traiter les tempéraments. Intellectualité au moment de la puberté. Formalisme et sclérose. Fatigue. Le système rythmique comme guérisseur. Alimentation. Biologie. Forces dans l'éducation qui guérissent et celles qui rendent malades.

BASES DE LA PÉDAGOGIE

Cours aux éducateurs et enseignants

D'une importance primordiale, ces conférences donnent une vue globale et détaillée de la pédagogie Waldorf, traitant de l'enseignement approprié à chaque septaine d'âge de l'enfant, de ses santé et maladie, de l'éducation artistique et religieuse. Les moins de sept ans : acquisition de la position verticale, la marche, la parole. Imitation. Jouets. L'enfant de sept à neuf ans :l'enseignement doit être artistique : lecture, écriture, calcul. Principe d'autorité. L'enfant de dix à quatorze ans : développement de la mémoire. Le rythme, un remède contre le surmenage nerveux ou moteur. Importance des arts contre la pensée abstraite. Quatorzième année dépassée :imagination créatrice. la révolte face au monde moderne absurde. Différence entre les sexes : mue, amour. Éducation esthétique, éveil au sens de la beauté. Anémie. Éducation religieuse et morale.

ÉDUCATION DES ÉDUCATEURS

Dans ces conférences publiques, parmi les dernières, Rudolf Steiner parle concrètement de l'engagement, de la manière d'être de l'éducateur face à l'enfant, en spécifiant l'enseignement approprié à chaque tranche d'âge. Attitude intérieure et tempérament du maître : leur action sur l'enfant. Forces héréditaires et forces individuelles, leur lutte. Musique, peinture, modelage, récitation dans l'enseignement ; eurythmie, son action. Dévotion transformée en sentiment moral. Éclosion du «Moi». Morale et volonté libre. Dévouement et sacrifice. Liberté, un sentiment intérieur.

COMMENT RETROUVER LE CHRIST

Première conférence, Bâle, 22 décembre 1918............................9
La naissance du Christ dans l'âme humaine. Noël et Pâques, naissance et mort: pôles de la vie humaine. Noël: souvenir de l'origine spirituelle. Le mystère de l'enfant. La pensée d'égalité. L'héritage luciférien mis au service du Christ. Triomphe de l'amour sur l'égoïsme, de la vérité sur l'apparence, de la nouvelle révélation sur les causes de la maladie.

Deuxième conférence, Dornach, 24 décembre 1918....................34
L'apparition du christianisme dans l'évolution terrestre. Le Christ entre Lucifer et Ahriman. Le Temple de Salomon face au christianisme en devenir. Naissance du christianisme dans l'ancienne âme juive, dans l'esprit grec, dans le corps romain. Ombres attardées d'anciennes impulsions universelles.

Troisième conférence, Dornach, 25 décembre 1918.....................54
Impulsions intérieures de l'homme face a sa biographie. Égalité, liberté et fraternité. Ce qui meurt en l'homme au milieu de la vie, et l'impulsion vivifiante du Christ. Les enveloppes du christianisme et son Moi vivant. la sagesse gnostique. Restes de sagesse juive imagée dans la gnose, sa compréhension par la force de la pensée.

Quatrième conférence, Dornach, 27 décembre 1918....................86
L'évolution du christianisme depuis les Mystères préchrétiens. L'initiation égypto-chaldéenne prépare le christianisme. L'ancienne initiation: de la connaissance de l'homme d la connaissance du monde. Les quatre premiers degrés: les portes de l'Homme, de la Connaissance de soi et de la Mort,
le Christophore. Métamorphose de l'initiation: de la connaissance du monde à la connaissance de l'homme par les portes des Formes, de la Vie et de la Conscience.

Cinquième conférence, Dornach, 28 décembre 1918..................123
La transformation de l'âme humaine. La vie de la représentation: un reflet. Manifestations polaires: conception des Églises et conception des sociétés secrètes; croyance religieuse et concepts de la science moderne. L'impulsion de la liberté à la base de la scission entre volonté et représentation. Les Esprit de la Personnalité succèdent aux Esprits de la Forme. Métamorphose de toute connaissance suprasensible. La vie intérieure remplace vieux concepts et formes ésotériques.

Sixième conférence, Dornach, 29 décembre 1918......................151
Disparition du lien avec le Christ, il ne reste que l'homme Jésus; l'interprétation des Évangiles perd aussi ce lien. Le chemin vers le Christ d'une science qui tient compte de l'observation moderne de la nature, mais cherche des méthodes suprasensibles. L'initiation sous la conduite directe du monde spirituel: Brunetto Latini. Degré nécessaire avant l'initiation moderne: compréhension des métamorphoses de la vie. Dans l'expérience intérieure l'être psychospirituel sort consciemment de l'être physico-corporel.

Septième conférence, Dornach, 31 décembre 1918................... 189
Atmosphère de la Saint-Sylvestre: notre vie liée à l'ensemble de l'univers. L'homme sensoriel se meut sept fois plus lentement que la nature, l'homme pensant sept fois plus vite. Science spirituelle: manifestation des Esprits de la Personnalité. L'avenir de l'humanité vu par un homme honnête: le discours de Walter Rathenau. les Esprits de la Personnalité, de simples Esprits du Temps, se métamorphosent en Créateurs.

Huitième conférence, Dornach, l" janvier 1919............................225
Perspective du Nouvel An. Une nouvelle révélation réclamée par le cardinal Newman. La montée des Esprits de la Personnalité se heurte aux démons ahrimaniens dans le subconscient des âmes. Conscience des vies successives, don des Esprits de la Personnalité. État de l'âme de ceux qui ont provoqué la guerre. Scission de la personnalité: Ludendorff. Pensée analytique des sciences naturelles, pensée formatrice de la science spirituelle. Perspectives du futur. Ana lyse psychologique par Nicolaï Roubakine de livres et de leurs lecteurs, son exploitation statistique par une intelligence objective agissant inconsciemment, qui exclut l'intelligence subjective.

Notes.....................................................................................260

PRATIQUE DE LA PÉDAGOGIE

Exemples pratiques tirés de la pédagogie Waldorf

Une introduction fondamentale aux intentions pédagogiques de Rudolf Steiner : «Ce cours est destiné à rendre possible un jugement impartial, un penser par soi-même des buts de la pédagogie anthroposophique.» Marcher, parler, penser. L'enfant, organe des sens : imitation. Importance du jeu dans l'imitation. Changement de dentition, développement de la mémoire. Jeu transformé en travail. Les matières enseignées adaptées à l'âge de l'enfant. Apprentissage de l'écriture par le dessin. Importance de la 9e année. Nocivité du jugement précoce. Gratitude, amour, devoir. L'autorité, une loi naturelle. Puberté. L'éducation : une auto-éducation. Éduquer et guérir. Abnégation du martre. Sang vital de l'école : les Conférences des maîtres. Tissage, reliure, tricot... pour filles et garçons. Maniement des tempéraments. Enseignement par périodes.

L'ART ÉDUCATIF

L'imagination créatrice dans l'enseignement

Nécessité d'une nouvelle pédagogie et les problèmes concrets de l'éducation. Trois phases successives de la transformation humaine. Connaissance de l'enfant dans sa totalité. Appel à l'imagination créatrice : écriture issue de la peinture. Principe d'imitation, principe d'autorité : leur répartition sur la vie entière. Vénération pour l'éducateur, représentant pour l'enfant l'autorité du monde. Le travail de l'éducateur sur lui-même.

PÉDAGOGIE ET CONNAISSANCE
DE L'HOMME

Rudolf Steiner insiste ici sur la nécessité d'un développement intérieur du pédagogue afin qu'il puisse donner à l'enfant un enseignement qui deviendra un acquis pour sa vie entière. Adaptation de l'enseignement à la vie de l'enfant. Effet de l'enseignement sur la santé. Hérédité, mémoire, curiosité, objectivité. Enfants cosmiques et enfants terrestres. Eurythmie, musique, gymnastique, histoire. Travaux manuels et jugement. Lire, écrire, écouter. Effet de l'intérêt et de l'ennui. Bouleversement de la 141/15, année. Différenciation du corps astral chez les garçons et les jeunes filles, leur comportement extérieur. Érotisme, pudeur, humour, aspirations à l'idéal. Raisons du fossé qui nous sépare des jeunes. Développement du sens du vrai et du beau. Autorité librement consentie. Amour et devoir.

LA RENCONTRE DES GÉNÉRATIONS

Cours pédagogique adressé à la jeunesse

On peut considérer ces conférences comme une introduction à l'anthroposophie et aux bases de la pédagogie anthroposophique. L'expérience du monde spirituel nécessite de nouvelles forces qui s'expriment dans le désir de la communauté. Recherche de l'esprit vivant par la jeunesse. L'intellect, un cadavre de l'esprit vivant. Conscience de l'existence prénatale dans l'approche des générations. L'amour et la confiance entre les hommes. Que deviennent les forces non utilisées ? On n'est pas éducateur parce que l'on sait, mais parce que l'on donne humainement. L'éducation doit permettre aux hommes d'apprendre à vivre les uns avec les autres. Rencontre du Moi avec le Moi d'autrui.

ÉDUCATION, UN PROBLÈME SOCIAL

Ces conférences, faites quelques jours avant la fondation de la première école Waldorf, évoquent le lien intérieur de cette pédagogie avec la tripartition de l'organisme social. Elles exposent les rapports concrets des diverses phases de l'enseignement avec les trois premières septaines de vie et les trois degrés de l'organisme social. Éducation de l'enfant: imitation, autorité, amour, leur rapport avec la vie spirituelle, juridique, économique. Formation des enseignants. Métamorphose de l'intelligence, tendance actuelle : se lier au Mal. Gœthéanisme : impulsion culturelle de notre époque. Egdisme dominé par la compréhension de l'homme.

DES ÉNIGMES DE L'ÂME

Anthropologie et Anthroposophie. Justification philosophique de l'Anthroposophie. L'apparition des limites de la conscience. De l'abstraction des concepts. Une caractéristique essentielle de la perception spirituelle. Les dépendances physiques et spirituelles de l'être humain.

MÉTAMORPHOSES DE
LA VIE DE L'ÂME

Mission de la colère et forces éducatives : le mythe de Prométhée enchaîné. Mission de la vérité (Pandora de Gúthe). Mission de la dévotion : dévouement, vénération, amour, piété. Caractère humain. La dualité de l'âme, forces diurnes, forces nocturnes. Laokoon. Nature de l'égoïsme ; l'altruisme, notion de la liberté, «Wilhelm Meister» de Gúthe. Conscience morale, son évolution : Oreste dans Eschyle, Sophocle et Euripide, Mission de l'art : Homère, Eschyle, Dante, Shakespeare, Gúthe.

EXPÉRIENCES DE
LA VIE DE L'ÂME

Le Verbe et la Science de l'Esprit. Ascèse et maladie. Maladie et guérison. La mission de la Science de l'Esprit. Bouddha et le Christ. Quelques indications au sujet de la lune. Rire et pleurer. Qu'est-ce que la mystique ? Égarement et folie dépressive. Nature de la prière. L'homme positif et l'homme négatif.

PSYCHOPATHOLOGIE ET
MÉDECINE PASTORALE

Esprit et santé

La triple action des thérapies. Le médecin et le prêtre en face du malade. Stades de l'expérience de certaines mystiques et leurs correspondances dans les états de la pathologie mentale. La relation des quatre premières septaines de la vie avec différentes forces cosmiques. Débilité, mémoire illogique, démence, paranoïa. Aspects karmiques de la maladie. Karma ancien, karma nouveau. Respiration, lumière, chaleur. Le sommeil dans le temple et la connaissance du processus de guérison. Rénovation de la médecine des Mystères. La mort au Golgotha: le processus curatif. Chemin du médecin et chemin du prêtre.

LES MANIFESTATIONS DE
L'ESPRIT DANS LA NATURE

De l'être des papillons : différentes métamorphoses de leur développement nécessitant humidité, sel et lumière. Le Moi et le monde des papillons. De la couleur jaune du lion. Croissance végétale et pleine lune. Pensée et forces lunaires, marche et forces solaires. Forme et formation des cristaux de neige. Différence de constitution entre les habitants du Sud et les esquimaux. L'homme et la terre au Nord et au Sud. Colère et empoisonnement du sang. Origine des maladies pulmonaires. Grippe et paralysie, leur rapport avec le sol. Action des plantes dans les chambres. Collaboration des sciences naturelles et de la thérapie. Le Soleil et le foie. Le poumon et la Lune. Soleil et nécessités dans la vie humaine. Électricitéet aurores boréales. Acide cyanhydrique et azote, comment le cyanure de potassium est maintenu dans le corps à l'état naissant. Acide carbonique et oxygène. de la nature de l'hydrogène. La vie naît de la collaboration entre hydrogène et soude. Efficacité des substances dans l'univers et le corps humain. Fer et Sodium. La reproduction. Serpents vivipares. L'embryon dans l'utérus maternel. Formation des êtres vivants inférieurs. Les guêpes : producteurs de papier dans la nature. De la nature des comètes, leur signification dans l'univers. Comètes et liberté humaine. Libre vouloir et le fer. Thérapie à base d'or. L'anémie des jeunes filles, l'enrouement des garçons, chlorose. La poliomyélite, ses origines. De la croissance des plantes, des trois sèves en action.

« L'explication de vieilles superstitions concernant l'influence de la lune. Jadis, à l'époque où les humains ne disposaient pas encore de la science, on a, bien sûr, déjà observé ces choses. Bien sûr, vous trouverez partout dans les anciens dictons paysans des indications sur l'importance de la pleine lune dans la croissance des plantes. Et voyez-vous, il ne s'agit pas seulement d'évoquer les relations de certains corps célestes entre eux, mais nous devons aussi partir de ce qui se passe sur terre entre les êtres humains. L'être humain, comme vous venez de le voir, reçoit quelque chose de considérable de la part de la lune et du soleil. L'homme est redevable à la lune de pouvoir se servir de sa tête. L'homme peut remercier le soleil de pouvoir se servir de son cœur, de ses jambes et de ses mains. Et tout comme nous avons besoin d'une terre sous nos pieds pour marcher et ne pas tomber sans cesse, nous avons besoin du soleil et de la lune. En effet, nous avons besoin de la lune pour penser, tandis que le soleil, la force du soleil, nous permet de marcher. Lorsque nous marchions dans la nuit, nous le faisions grâce à la force solaire reçue et emmagasinée au cours de la journée. Nous avons précisément besoin de ces corps célestes.
[...] Oui, jadis l'être humain était malgré tout capable de vivre, en tant qu'être spirituel n'ayant pas encore reçu un corps physique, et alors que l'oxygène et l'azote ainsi que tout le reste n'étaient pas là. Mais si maintenant, dans notre état terrestre actuel, nous ingérons du cyanure, il détruit dans notre corps toutes nos forces de vie et supprime tous nos mouvements. Et pourtant il existe toujours le danger, lorsque quelqu'un s'empoisonne avec du cyanure, que ce dernier atteigne l'âme, alors, au lieu de pouvoir continuer à vivre dans l'âme, l'homme se sent éparpillé dans l'univers entier, surtout dans la lumière solaire.
Si les connaissances anthroposophiques se répandaient, plus aucun homme ne s'empoisonnerait au cyanure. Personne n'en aurait l'idée. Qu'il y ait des empoisonnements au cyanure est la conséquence de la conception matérialiste du monde, car l'être humain est persuadé que , mourir pour mourir, il est indifférent que cela se fasse au moyen du cyanure ou par dissolution intérieure. Mais ce n'est pas indifférent! Lorsqu'on meurt par dissolution intérieure, l'âme et l'esprit suivent le chemin habituel au sein du monde spirituel, dans lequel ils continuent à vivre. Mais en cas d'empoisonnement au cyanure, l'âme a la tendance de suivre chaque particule corporelle où qu'elle aille, et nommément se répand dans l'azote et se dissout dans l'univers. Là réside la véritable mort de l'âme et de l'esprit. Si les hommes savaient que l'être humain est fait d'âme et d'esprit, ils se diraient : il nous est impossible d'engendrer cette horrible explosion qui se produit de manière subtile dans tout l'univers lorsqu'un homme s'empoisonne au cyanure. En effet, l'être humain qui s'empoisonne au cyanure ne s'intègre pas d'une manière juste dans le courant qui relie la terre au soleil. De plus, chaque fois qu'un homme s'empoisonne au cyanure, on devrait voir une petite explosion survenir sur le soleil, pour peu qu'on dispose d'instruments adaptés. Et de ce fait, le soleil se dégrade. En s'empoisonnant au cyanure, l'homme corrompt l'univers ainsi que la force qui s'écoule du soleil vers la terre, c'est comme s'il ruinait véritablement le soleil. L'être humain a véritablement une influence sur l'univers. II en est ainsi. » Extraits.

ÉVEIL AU CONTACT
DU MOI D'AUTRUI

Perte du Gútheanum. Mouvement de rénovation religieuse. Formation du jugement sur la base des faits. Développement de l'anthroposophie en tant que Société. Recherche d'un nouveau mode de connaissance. Vivre le destin du temps. Aliénation et souffrance. Anthroposophie, «conscience de l'humanité». Deux maux de l'humanité moderne : crainte du suprasensible et faiblesse de volonté. Le mouvement de la jeunesse. Forces formatrices de communauté :langue et souvenirs communs. L'éveil au contact d'autrui. Élément de fraternité, une condition à la connaissance des mondes spirituels. La tolérance. Bureaucratie. Formation d'une communauté à partir du culte et formation d'une communauté par l'éveil au contact du Moi d'autrui. Danger du fanatisme verbal.

ÉLÉMENTS FONDAMENTAUX POUR
LA SOLUTION DU PROBLÈME SOCIAL

Le véritable aspect de la question sociale, telle qu'elle se pose dans la vie de l'humanité moderne. Questions et nécessités sociales, recherche de solutions exigées par la vie et conformes à la réalité. Capitalisme et idées sociales. Relations internationales des organismes sociaux.

TREIZE ARTICLES COMMENTAIRES

Tripartition de l'organisme social, nécessité de notre temps. Marxisme et tripartition. Capacité de travail, volonté de travail et organisme social tripartite. École autonome et tripartition. Profit économique et esprit du temps. Culture de l'esprit et vie économique. Droit et économie. Tripartition sociale, démocratie et socialisme. Économie internationale et organisme social tripartite. Vie culturelle, ordre juridique et économique. Tripartition et confiance sociale. Capital et crédit.

LES PROCESSUS PHYSIQUES
ET L'ALIMENTATION

Adam Kadmon et la Lémurie

Naissance du langage et des langues. Développement du langage chez l'enfant. Voyelles et consonnes. Gauchers et droitiers. Traitement pédagogique des gauchers. Diversité des langues selon les régions et les constellations. Processus de nutrition. absorption d'alcool. Café, thé. Nourriture riche en azote. Rhumatisme, goutte, diabète, migraine. Évanouissement, anémie. Cancer. Durcissement du cerveau, du foie. Activité des reins. États antérieurs de la Terre: dragons ailés, ichtyosaures, plésiosaures, huîtres géantes. Premières époques de la terre. Action du Soleil sur la reproduction des végétaux et des animaux. Action de la lune sur le temps. Fausse interprétation de l'Ancien Testament.

CHALEUR ET MATIÈRE

La physique gœthéenne - le spectre et le cercle chez Gúthe. Les forces cosmiques dans la physique des Grecs, leur transposition ultérieure dans l'atome. Opposition entre vision des couleurs et sensation calorique. Organes sensoriels isolés pour la lumière et le son ; l'être humain entier en tant qu'organe sensoriel pour la chaleur et la pression. Connaissance de l'espace, du temps et de la masse. États de corporéité du gaz, de la lumière, du son, des liquides. Effet de l'aimant. A propos de la conduction calorique. Matière négative dans l'être humain. Effets d'aspiration au lieu d'effets de pression. La chaleur en tant que tourbillon physique-spirituel, en tant qu'égalité entre éthérique et matériel pondérable. Position du vivant par rapport à la nature inorganique. La germination dans l'observation microscopique et son point d'origine cosmique.

ALIMENTATION ET
DÉVELOPPEMENT SPIRITUEL

Consommation végétale et animale combinée. Résultat d'une nourriture exagérée. Le lait et ses vertus curatives. Symbole de la Cène : le pain et le vin. Essor de la nourriture minérale dans le futur. Alcool : son opposition à l'activité du Moi. Dégâts héréditaires causés par l'alcool. Delirium tremens. Alcool, circulation sanguine, vie passionnelle. Action de l'alcool et liberté individuelle. Absinthe: action sur le sang, sur le sommeil. Nourriture carnée et pesanteur terrestre. Lait, végétaux, chair animale, graisses, sucre. Les stimulants : thé, café, chocolat : leur action. Les légumineuses et le sommeil. Le lait, un aliment pour enfants; le miel, un aliment pour personnes âgées. Cocaïne : destruction des forces de reproduction. Nicotine : son action sur l'activité cardiaque, sur la circulation sanguine, la respiration. Sucre, sa consommation. Diabète. Vaches folles : effet de la nourriture carnée. Régime alimentaire et agitation. Considérations diététiques.

ALIMENTATION ET SANTÉ

Alimentation et thérapie. Alimentation : son action sur le système nerveux. Action curative de la nourriture lactée. Influence de l'alcool : déconstruction du sang et du Moi. Digestion et activité du penser. Capacité de procréation et visions. Sucre, café, thé, et leurs effets. Betterave, radis : action stimulante sur le cerveau. Processus de la nutrition. La migraine. La pomme de terre : saine ou nocive. La tomate et le cancer. Alimentation et empoisonnement. Le manque de sel au cerveau et l'aliénation. Action des hydrates de carbone sur le langage. Anorexie et rachitisme. Artériosclérose. Maladies d'estomac. Penchants aux infections. Alimentation cuite ou crue. Végétarisme, un renforcement de l'organisme, mais aussi ses dangers.

MESSAGES DE NOËL

Signes et symboles de la Fête de Noël. La Nuit sainte dans les anciens Mystères. La légende de l'arbre du Paradis. Le jour d'Adam et Eve. Les anciens jeux de Noël. Le culte de Mythra et les Mystères de la Mer Noire. Saint Augustin et Fautus, évêque des manichéens. Le Christ vu par la Gnose. Les deux enfants Jésus. Le Christ, être cosmique ; Jésus, être terrestre. Le rôle du premier-né de la nuit de Noël. L'annonce faite aux bergers et aux Rois mages. Noël et la fête païenne du solstice d'hiver. Les treize Nuits saintes. Le songe d'Olaf Âsteson. L'éveil de l'âme humaine du sommeil spirituel.

DE LA NATURE DES ANGES

De la nature des Anges. Anges, Esprits des peuples, Esprits du temps. Perception des réalités de la deuxième hiérarchie à l'état de conscience diurne à l'aide du corps éthérique. Première hiérarchie et Trinité.
Que fait l'ange dans notre corps astral ? Le rapport de l'homme avec son ange. Les hiérarchies et le destin de l'homme. Les hiérarchies spirituelles au cours de l'évolution. La quatrième hiérarchie.

LES RENCONTRES HUMAINES
ET LE KARMA

Le nombre des rencontres des hommes entre eux est immense. Comment, en une démarche consciente et volontaire, rendre les rencontres transparentes ? «Chaque homme devra découvrir en l'autre le divin». R. Steiner.
Telle est la démarche de ce livre : tenter de résoudre cette énigme.

SOUVENIRS: RUDOLF STEINER ET L'UNIVERSITÉ
POPULAIRE DE BERLIN 1899 - 1904

Rudolf Steiner était-il politiquement engagé ? Comment le prolétariat socialomarxiste accepta-t-il une vision spirituelle du monde ? Quelle fut l'attitude sociale de Rudolf Steiner au contact d'une population manipulée par les syndicats ? Les témoignages de J. Mücke et A. Rudolph fournissent une réponse éloquente.

LES NOMBRES ET LEURS
FONDEMENTS SPIRITUELS

Bases d'une arithmétique et d'une géométrie spirituelles. Le «Livre de l'Homme» d'après Louis Claude de Saint-Martin et d'après Rudolf Steiner. Les dix premiers nombres. La Kabbale et les Sephiroth. Usages quantitatif et qualitatif des nombres. Les différents types de calculs. Figures géométriques propres aux différents nombres. Le cinq et notre époque. Chiffres, lettres et nombres. Gématria. Le nombre dans le miroir des différentes cultures de l'humanité.
3 conférences de Rudolf Steiner «Le mystère des nombres», «Nombre, mesure et poids», «L'arbre des Sephiroth»,1907, 1921, 1924

LES LÉGENDES DE L'ENFANCE

La naissance et l'enfance de Jésus Illustrations de A. Tourguenieff

Les bergers : la luciole, la berceuse, à la forge de Bethléem, l'âne et le boeuf. Les Rois Mages : comment trouvèrent-ils l'enfant, le massacre de Bethléem. La fuite en Égypte : les abeilles, l'enfant et le brigand, dans les bras du sphinx, le noisetier. Sur le chemin du retour : au bord du Jourdain. A Nazareth : les gouttes de sang, le miracle du blé, l'enfant Judas, le bois de la croix. Christ-Offerus (la légende de Saint Christophe), le premier sapin de Noël.

PSYCHOLOGIE

du point de vue de l'Anthroposophie

Limites du rôle du système nerveux. L'organisme respiratoire. Les nerfs dits «moteurs». Double aspect de l'inconscient: subconscient et supra-conscient. Nature de l'expérience obsessionnelle. Limites de l'investigation purement matérielle. Limites de la mystique. Méditation et contemplation. Expérience du rêve, malentendus sur sa signification. Imagination - Inspiration - Intuition. La psychologie prisonnière de l'érudition. Continuité de fait entre psychologie et grandes questions métaphysiques.

RUDOLF STEINER: RÉCIT
D'UNE COLLABORATRICE

Propos recueillis par Jacob Streit

Collaboratrice de Rudolf Steiner pendant de longues années, Anna Samweber avait pris une part directe à ses activités .
...Petite, le verbe incisif, pleine de vivacité, elle tirait d'une mémoire très présente, très concrète, des souvenirs d'une vivante clarté.

TEXTES AUTOBIOGRAPHIQUES

Récit autobiographique concernant les années jusqu'à la période de Weimar (1897). Époque dont est issue la Philosophie de la Liberté. Texte rédigé par Rudolf Steiner à l'intention d'Edouard Schuré, dit Document de Barr: séquences autobiographiques, impulsion rosicrucienne, science spirituelle (anthroposophie) et ésotérisme oriental (théosophie). Fragment autobiographique concernant son enfance. in GA 185-262
Hella Wiesberger 1879-1882 : Années de la genèse de l'Anthroposophie : double courant d'évolution et d'involution. Impulsion fondamentale de l'investigation spirituelle : le temps. Destinée et liberté.

LES ÉTAPES DE LA MÉDITATION

La Pierre de Fondation, source de vie, son aide dans le travail méditatif. Les trois étapes de la méditation : Imagination, Inspiration, Intuition. Trois aspects de la Pierre de Fondation force de transformation des enveloppes de l'homme, manteau protecteur pour les recherches karmiques, pierre d'amour. Les trois tentations du Christ dans le désert. Trois forces essentielles du développement spirituel : courage de connaissance, feu de connaissance, activité créatrice de connaissance.

SOCIOTHÉRAPIE

Aspects pratiques et sources spirituelles selon l'anthroposophie

Pédagogie curative et sociothérapie. La personne handicapée adulte. Acceptation de l'anomalie. A la rencontre de l'individualité. Le choix du mode de vie. La réalité humaine. La biogénétique. La psychologie. L'image de l'homme d'après l'anthroposophie. L'être en devenir. Le cadre institutionnel et la vie quotidienne: la mise au travail, la vie domestique, la sommeil, le problème de la liberté. La loi pédagogique. Le karma. La méditation. L'intuition morale. Comment le passé demeure d'actualité. Rudolf Steiner: conférence du 9-5-1905

PARLER, RIRE ET PLEURER

Manifestations du divin en l'homme

Le langage nous unit à nos semblables, il manifeste notre vie intime, nos sentiments, nos pensées, nos impulsions volontaires. Le rire nous affranchit de tout, les larmes nous rendent prisonniers de nos émotions. Sourire en pleurant, pleurer en riant. Rire et pleurer : une expression du divin dans l'homme.

Haut de page
Suivant